USA : Un malien mort aux Etats Unis (USA) : Son Ambassade refuse le rapatriement du corps au Mali

Il s’agit de la triste histoire d’un jeune ressortissant africain du nom de Lassana Kanouté. Il avait quitté son pays natal le Mali pour s’installer à Chicago depuis plus de dix ans maintenant après un long séjour à New York. Lassana était tout le temps voué à son travail pour satisfaire les besoins de ses parents basés en Afrique comme le fait ici aux Etats Unis (USA) tous les ressortissants africains. Son seul but était de réussir et d’entretenir ses parents. Il était cet homme infatigable qui ne savait pas se reposer, de par son courage et sa détermination il croyait tout réussir mais Lassana n’avait que la sueur de son front pour faire face au rêve américain qui n’exclut personne jusqu’au jour où il fut abattu par une longue maladie.

Il était interné pendant plusieurs mois dans un hôpital de Chicago mais les médecins américains n’ont pu rien faire. Il fut emporte prématurément par la mort le 28 Juin 2010. Toute la communauté africaine de Chicago particulièrement malienne appuyée par celles de New York et de Caroline du Nord s’était mobilisée pour le rapatriement du corps de Lassana au Mali où ses parents l’attendaient impatiemment.

La communauté malienne de Chicago avait pris en charge tout ce qu’il fallait jusqu’à la réservation des billets d’avion du corps de Lassana et de la personne qui devait l’accompagner au Mali. Elle attendait de l’ambassade du Mali à Washington, DC que la signature du certificat de rapatriement de corps, juste une signature (une formalité). Dès le lendemain du décès de Lansana, le frère du défunt contacte directement l’ambassade du Mali à Washington, DC par le biais d’Ali funeral services de Chicago, Illinois pour le rapatriement du corps au Mali. L’ambassade a reçu par fax les pièces administratives en question mais n’a pas réagit. Le frère du défunt a appelé à nouveau, l’ambassade lui fait savoir que le dossier manque une photo. Il envoie la photo par fichier attaché. L’ambassade lui demande une pièce qu’il fallait récupérer au Ministère des affaires étrangères à Bamako. Un autre cousin du défunt qui vit au Mali a été délégué pour chercher le papier en question. Il a envoyé par fax le papier à partir du Mali à l’ambassade du Mali à Washington, DC mais l’ambassade a décidé de classer le dossier sans suite pour la bonne et simple raison que la pièce d’identité malienne du défunt est expirée.

Finalement sans aucune solution Lansana Kanouté fut inhumé le 14 Juillet 2010 au cimetière musulman de Chicago. Pour abonder dans le même sens un autre africain, un sénégalais du nom de François Lopez a été victime de négligence notoire par son ambassade après son décès accidentel aux USA. La police américaine a contacté l’ambassade du Sénégal à Washington, DC qui n’a pas réagit. L’ambassade a juste classé son dossier sans suite, un silence coupable. C’est une très grande tristesse, toute la communauté africaine basée aux USA regrette ce genre de laxisme et de médiocrité dont font l’objet des diplomates africains à l’étranger. Les ressortissants africains sont laissés à eux-mêmes, c’est le sauve qui peut. Ils (ressortissants africains) n’ont aucune structure d’appui à l’étranger, les cas de Lassana Kanouté et de François Lopez sont des exemples patents. Paradoxalement l’économie des pays africains n’est pas uniquement supportée par le poids de leurs exportations et autres, le transfert d’argent (devise) des émigrés y joue un rôle primordial. En retour ces africains de l’extérieur méritent un peu plus de respect venant de leurs pays d’origine. Nous demandons aux diplomates africains en service à l’étranger d’être plus vigilant.

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.