RDC : Derniers hommages rendus à la casque bleue tuée près de Beni avant son rapatriement

Derniers hommages rendus mercredi 12 mai 2021 à l’aéroport de Mavivi à la caporal Kamanga, casque bleue malawite tuée lundi lors d’une attaque armée près de Beni. Photo MONUSCO/Michaël Ali.

La casque bleue malawite décédée lundi à Kilya près de Beni a reçu les derniers hommages de ses camarades cet après-midi à l’aéroport de Mavivi avant le rapatriement de son corps dans son pays, le Malawi. 

C’était lors d’une cérémonie sobre au cours de laquelle sa bravoure a été rappelée. 

Peu avant que la dépouille ne soit portée jusque dans l’avion qui attendait sur le tarmac de l’aéroport, la capitaine Fatsani du contingent malawite a rendu hommage à une soldate professionnelle et dévouée qui est entrée dans l’armée de son pays en 2017. 

Agée de 28 ans, la caporale Kamanga est morte lundi au cours d’une attaque perpétrée par des présumés ADF à Kilia sur la route Beni-Kasindi où se trouve une base du contingent malawite de la MONUSCO. Une attaque condamnée par le secrétaire général et le conseil de sécurité des Nations unies. 

Antonio Guterres a rappelé que les attaques contre les Casques bleus des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre et appelle les autorités congolaises à enquêter sur cet incident et à traduire rapidement les responsables en justice. 

Pour leur part, les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur plein soutien à l’action stabilisatrice de la MONUSCO et de ses contingents et ont exprimé leur profonde reconnaissance aux pays contributeurs de troupes et de police de la MONUSCO. 

Publié le : Publié le mer, 12/05/2021 – 17:21 
Source : https://www.radiookapi.net/2021/05/12/actualite/securite/derniers-hommages-rendus-la-casque-bleue-tuee-pres-de-beni-avant-son

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.