Etats-Unis : à 82 ans, il se fait enterrer sur sa moto »

C’était son dernier rêve : être enterré au guidon de sa Harley-Davidson. Bill Standley, un Américain qui ne pouvait se passer de sa moto, a été embaumé puis enterré assis sur sa monture, le vendredi 31 janvier, dans un cercueil géant en plexiglas. Pour satisfaire ses dernières volontés, sa famille avait acheté trois lots à côté de la tombe de sa femme, dans le cimetière local de Mechanicsburg (Ohio). Au beau milieu de la foule, une grande boîte en plexiglas a été tractée par un pick-up jusqu’au cimetière, suivie d’un petit cortège de motards. A l’intérieur, le corps de Bill Standley trônait sur sa Harley-Davidson Electra Glide, le corps bien droit, un casque vissé sur la tête, veste de cuir noir sur le dos et des Ray Ban sur le nez. Le départ pour un nouveau voyage. *«Mon père avait la bougeotte», explique la fille du défunt. Lorsque l’idée lui est venue de se faire enterrer sur sa Harley, il a été impossible de le raisonner. Décédé le dimanche 26 janvier, à l’âge de 82 ans, des suites d’un cancer du poumon, Bill Standley a donc réalisé son dernier souhait : partir avec sa précieuse moto datant de 1967. Le jour de l’enterrement, les réactions du public passaient de l’étonnement à l’admiration. «Il est parti avec style, ça va être difficile de le battre, celui-là», déclarait ainsi un participant à la cérémonie, cité par The Columbus Dispatch.

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.