Canada : Pas de corps, pas de deuil

La famille d’un soudeur tunisien brûlé vif dans son véhicule, en Beauce, est choquée que les autorités canadiennes refusent le rapatriement du corps du Canada avant la fin de l’enquête policière, ce qui pourrait prendre jusqu’à trois mois.

Bassem Miled était soudeur pour le Groupe Canam en Beauce. Le 17 novembre, il a quitté le boulot après un quart de nuit. Depuis, il n’est plus jamais rentré au travail ni revenu à sa résidence. À 3h30 ce matin-là, quelques minutes après le départ de Bassem du travail, un automobiliste a effectué une violente sortie de route à Saint-Georges, en Beauce, avant de prendre feu sur un terrain privé. Le corps était si calciné que les policiers n’ont pas pu identifier le conducteur, transférant le corps au Laboratoire judiciaire et de médecine légale de Montréal. Entre-temps en Tunisie, la famille de Bessem Miled a été informée du décès, même si les spécialistes ne peuvent pas confirmer celui-ci officiellement. Reste qu’il s’agissait de la voiture de Bassem et qu’il n’a plus été revu à la suite de ce violent accident. Source : http://www.journaldequebec.com/

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.