Mali-Turquie : Le corps de l’ex Président ATT rapatrié à Bamako

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est photo_1605366394.jpeg.

© Koaci.com – samedi 14 novembre 2020 – 15:06

La dépouille de l’ancien Président malien Amadou Toumani Touré, décédé en Turquie est arrivée samedi à Bamako, capitale malienne.

L’ex- président malien Amadou Toumani Touré (« ATT »), qui a dirigé le pays de 2002 à 2012 avant d’être renversé par un coup d’Etat militaire, est mort dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre en Turquie, à l’âge de 72 ans.

Ce samedi,l’avion présidentiel ramenant sa dépouille a atterri vers 04H30 du matin (GMT et locales) à l’aéroport de Bamako.

Devant le hall des arrivées de l’aéroport ,le vice-président de transition, le colonel Assimi Goïta, et d’autres personnalités politiques, dont le Premier ministre Moctar Ouane, se sont ensuite recueillis quelques instants face au cercueil.

Notons que des obsèques nationales d’Amadou Toumani Touré sont prévues mardi au stade du 26-Mars capable d’accueillir 60.000 personnes.

 Considéré comme le soldat de la démocratie pour avoir mis le pays sur la voie de la démocratie en 1992 après plus de 20 ans de dictature, l’ex Président ATT a dirigé le pays de 2002 à 2012 avant d’être renversé par un coup d’Etat .

Source : koaci.com

Mali, l’hommage aux 13 militaires français morts en opération

MALI – La ministre française des Armées Florence Parly s’est inclinée ce mercredi 27 novembre au Mali devant les cercueils des 13 militaires tués accidentellement lors d’une opération antijihadiste, alors que les questions affluent sur les limites de l’intervention française au Sahel.

Elle s’est recueillie dans l’enceinte de la chapelle ardente où les 13 corps ont été réunis sur la base de Gao, avant leur rapatriement vers la France, et a rencontré leurs frères d’armes. La ministre a redit ”à cette occasion aux militaires qui se battent contre le terrorisme au Sahel la douleur, la reconnaissance et la détermination de la Nation”.

Florence Parly était accompagnée du chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, et du chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Thierry Burkhard. 

Les deux hélicoptères à bord desquels les 13 militaires opéraient sont entrés en collision alors qu’ils appuyaient des commandos parachutistes qui avaient repéré des pick-up suspects dans le sud du Mali. Aucun des occupants n’a survécu.

Source et suite de l’article : https://www.huffingtonpost.fr/

Mali : treize militaires français, dont cinq Provençaux, tués dans l’accident de deux hélicoptères

undefined

L’accident est survenu lundi soir dans le cadre d’une opération de Barkhane, qui mobilise 4 500 militaires au Sahel. Il provoque l’un des plus lourds bilans humains essuyé par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar, à Beyrouth en 1983. Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manœuvre et d’assaut Cougar, selon des sources de la défense.

Source et suite de l’article : www.laprovence.com