Lybie : Toutes les dispositions prises pour rapatrier le corps de l’Algérienne décédée en Libye (MAE)

ALGER – Les services du consulat général à Tripoli (Libye) ont pris toutes les mesures qui s’imposent pour assurer le transfert au pays de la dépouille mortelle de la ressortissante algérienne, Kouadria Zohra, décédée dans la nuit du 3 au 4 novembre 2013 à Tripoli en Libye, a-t-on appris mardi auprès du ministère des Affaires étrangères.

« Suite à la publication d’articles de presse relatant le décès, dans la nuit du 3 au 4 novembre 2013, à Sabrata (80 km de Tripoli) en Libye, de la ressortissante algérienne Kouadria Zohra, le ministère des Affaires étrangères informe que les services du consulat général à Tripoli ont pris toutes mesures qui s’imposaient pour assurer le transfert au pays de sa dépouille mortelle et ont engagé auprès des autorités libyennes les démarches nécessaires, notamment pour diligenter les enquêtes policières et judiciaires devant établir les circonstances exactes de son décès », souligne la même source.

Le ministère des Affaires étrangères précise que la ressortissante algérienne « n’était pas immatriculée auprès des services consulaires algériens en Libye », ajoutant que sa présence en Libye « n’a été connue qu’une fois son décès annoncé par les membres de la communauté nationale établie dans ce pays frère ».

« Dès l’information sue, le consulat général d’Algérie à Tripoli a dépêché sur le lieu où le décès est survenu un de ses fonctionnaires et a contacté la famille de la défunte », a relevé la même source, ajoutant que « toutes les formalités administratives et autres, pour le rapatriement du corps en Algérie, ont été assurées par notre représentation consulaire ».

« L’ambassadeur d’Algérie à Tripoli et d’autres diplomates algériens en poste en Libye étaient présents à l’aéroport de Tripoli lors de l’embarquement de la dépouille », a-t-on assuré de même source.

« En cette douloureuse circonstance, le ministère des Affaires étrangères présente à la famille de la défunte et à ses proches ses condoléances les plus attristées et leur assure que le consulat général poursuit ses démarches pour obtenir tous les éclaircissements nécessaires sur les circonstances de ce décès. Un avocat a été commis par le consulat général à Tripoli pour suivre cette affaire », conclut la même source.

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.