Italie : Un skieur français disparu en 1954 identifié 64 ans plus tard

Un skieur français, disparu en montagne en 1954 à 3100 mètres d’altitude vient d’être identifié par les autorités italiennes. Retour sur un découverte inopinée due à la persévérance des enquêteurs et à la mobilisation des internautes.

minutenews-fr-un-skieur-disparu-en-italie-en-1954-identifie-64-ans-plus-tard-2018-07-30_10-08-06_918283-e1532945402476

Les réseaux sociaux et le hasard font bien les choses. Un homme disparu dans les années 1950 a été retrouvé puis identifié 64 ans plus tard par la police scientifique et sa famille, à partir de photos de son équipement de ski et de ses accessoires. L’affaire est d’autant plus improbable que les restes du skieur ont été découverts en juillet 2005, dans le Val d’Aoste, au nord-ouest de l’Italie, sans que la police locale ne parvienne à mettre un nom sur l’individu.

UN HOMME SEUL, AISÉ ET D’UNE TRENTAINE D’ANNÉES

Mais les expertises ont néanmoins permis de dresser un premier portrait de l’homme d’une trentaine d’années, qui s’avérera décisif pour la suite de l’enquête. Dans un appel lancé aux internautes sur les réseaux sociaux le 29 juin dernier, la police a fait part de ses conclusions quant au statut social du vacancier. Ce dernier serait relativement aisé, compte-tenu de la marque de skis en bois (Rossignol) qui comportait un numéro de série, comme l’a confirmé Marinella Laporta, chef de la police scientifique de Turin.

Les analyses ont également permis de conclure que le trentenaire mesurait 1m75, après comparaison avec la taille de ses skis et celle de ses os, et qu’il serait décédé au printemps car le blouson de ski qu’il portait était visiblement léger. Quelques clichés joints par les enquêteurs exposaient une paire de lunettesune montre Omega arrêtée aux alentours de 17h20 et des morceaux de chemise avec des initiales brodées « MM ».

HENRI LE MASNE, DISPARU LE 26 MARS 1954 DANS LE CERVIN

Les recherches n’ayant rien donné sur le sol italien, les enquêteurs ont donc supposé qu’il pouvait être français. La publication et la diffusion des informations sur les réseaux sociaux ont permis à Emma Nassem (Le Masne), une jeune femme française, d’envisager qu’il puisse s’agir de son oncle, Henri Le Masne. Ce dernier, né en 1919 avait en effet disparu « Dans le Cervin » (vallée d’Aoste) en 1954, « Un jour de grosse tempête », rappelle le communiqué.

Source et suite de l’article sur : https://www.minutenews.fr/

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.