Dominic Vernhes, du Groupe Anubis invité à 9ème Convention Internationale de la FIAT-IFTA

0ème Convention Internationale de la FIAT-IFTA : Services funéraires, embaumement et rapatriement dans un Monde en voie de Changement

La 10e Convention de la FIAT-IFTA a couronné de façon spectaculaire les deux ans de mandat du Président Josep Cornet. Composée des membres de PANASEF (Patronal Nacional Servicios Funerarios), des membres de AEMSF (Asociación de Entidades y Empresas Municipales de Servicios Funerarios y Cementerios) et des deux cent cinquante-deux membres de la FIAT-IFTA, c’est une assistance impressionnante de quatre cent quarante-sept délégués qui s’est réunie, au sein de l’Hôtel Rey Juan Carlos I, afin d’assister aux congrès et aux conférences.
Sous la direction du Président Josep Cornet, assisté de M. Eduardo Vidal, PDG de Serveis Funeraris de Barcelona, et offert par le groupe MEMORA et Serveis Funeraris de Barcelona. Un groupe de responsables funéraires venus des États-Unis, de l’Amérique latine, de divers pays européens et de la Chine, a fait une tournée pédagogique, et par là même, assisté à des visites techniques dans les villes de Madrid, Séville et Saragosse préalablement à la Convention de Barcelone.Une douzaine de conférenciers venant d’Espagne, de France, d’Italie, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas, du Japon et de la Chine ont animé des sessions informatives sur des sujets aussi divers que :

  • Le Patrimoine Funéraire et l’UNESCO.
  • Récents développements au Japon.
  • Ouverture du marché funéraire en Chine.
  • Assurance et Prévoyance en Espagne et aux Pays-Bas.
  • La Directive Biocide et les Alternatives.
  • Modèle européen pour les Services Funéraires.
La participation des représentants français a été remarquable, et surtout, très appréciée par les nombreux délégués.M. Didier Fumeron, de Hygeco International, M. Dominic Vernhes, du Groupe Anubis et M. François Michaud Nérard, des Services Funéraires de la Ville de Paris, ont respectivement animé des colloques sur :

  • « Les alternatives pour le formaldéhyde »,
  • « La logistique dans le rapatriement »
  • et « L’implication de la grippe aviaire ».
Dans les discussions, parfois très vives, les points de vue des divers intervenants issus des vingt-deux nationalités en présence, ont été exposés et débattus.Une fois de plus, la FIAT-IFTA s’est avérée être, au niveau international, l’unique plate-forme de rencontres et d’échanges d’information concernant le secteur funéraire. Elle permet la constitution d’une base de données où sont rassemblées des informations relatives aux diverses opinions, aux avancées techniques et à l’évolution de l’éthique de notre profession, et ce, sur les différents continents.

Cette plate-forme représente également une source sans cesse renouvelée de contacts et de relations professionnelles.

À ce jour, jamais l’Assemblée générale de la FIAT-IFTA n’a statué sur un nombre aussi important de sujets, que ce soit sur le plan de l’organisation fédérale ou sur le plan de la marche à suivre.
Il est nettement ressorti que, à présent que la FIAT-IFTA compte des membres dans soixante pays différents, l’internationalisme au sein de la Fédération se trouvait être plus largement soutenu. C’est dans cette atmosphère que les délégués, autrement dit, les membres nationaux, les membres actifs et les membres associés, ont adopté un grand nombre de changements.

Parmi les nombreuses décisions qui ont été votées, trois vont certainement affirmer le positionnement international et contribuer à définir le rôle de la FIAT-IFTA dans le monde funéraire.

  • Aux grandes expositions funéraires la FIAT-IFTA va se présenter sous le sigle : « FIAT-IFTA International Meeting Point ». Ce nom réunit l’ensemble des stands publicitaires des organisateurs d’expositions funéraires et des organismes à but non lucratif de la filière.
  • « FIAT-IFTA Funeral Heritage » – Patrimoine Funéraire est constitué par l’Assemblée générale de la FIAT-IFTA dans la réunion de la 10e Convention à Barcelone pour représenter les intérêts des musées funéraires et des collections privées et pour collaborer avec l’UNESCO, afin de pouvoir contribuer à l’insertion des sites funéraires du monde sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
La première réunion du comité s’est tenue le 9 septembre à Chantilly, d’autres suivront prochainement. Le Conseil de Direction de la FIAT-IFTA, dans sa prochaine réunion à Mexico City du 22 au 26 avril 2009 va finaliser son programme. Une Charte de FIAT-IFTA Patrimoine Funéraire y sera adoptée et formera la base des discussions et des projets à entreprendre.
  • Également à Barcelone, les membres de la FIAT-IFTA ont été d’accord pour fonder : »A.F.A. – African Funeral Association » – Association Funéraire Africaine. Pour le moment les membres de dix pays africains se sont engagés à promouvoir les objectifs formulés dans la déclaration de A.F.A. :
    • Créer une plateforme pour faciliter les activités commerciales du secteur funéraire en Afrique.
    • Donner accès aux services funéraires internationaux et aux activités de rapatriement et de production.
    • Favoriser l’adoption des codes éthiques.
    • Conserver le patrimoine funéraire du continent africain.
    • Organiser des expositions funéraires et des réunions dans les différents pays du continent.
Le samedi 21 juin, un dîner de gala dans les jardins de l’Hôtel Juan Carlos I est venu clôturer ces journées déterminantes pour l’avenir de la FIAT-IFTA, fruit de l’implication et des activités incessantes du Président M. Josep Cornet.

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.