Mali : rapatriement des corps des deux soldats français

mali-rapatriement-des-corps-des-deux-soldats-francais-20190513-2150-556b90-01x

La levée des corps des deux militaires français a été effectuée dimanche 12 mai 2019 sur une base militaire française de Gao, au Mali. La cérémonie, sobre et très émouvante au milieu de leurs frères d’armes, s’est achevée avec le départ de l’avion transportant les deux cercueils vers l’Hexagone. Source : https://www.senegal7.com/

France : Le corps du vice-amiral Unrug rapatrié en Pologne

Le vice-amiral Józef Unrug, héros de la Marine polonaise, inhumé à Montrésor en 1973.  © Photo NR

Le vice-amiral Józef Unrug, inhumé à Montrésor en 1973. ©PhotoNR

Cérémonie peu ordinaire, demain, lundi 24 septembre, à Montrésor : les corps du vice-amiral Józef Unrug (1884-1973) et de son épouse vont être rapatriés du cimetière de Montrésor à Gdynia, en Pologne.

Cette cérémonie officielle se tiendra en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, de Dariusz Gwizdala, ministre, chef du bureau de la sécurité nationale auprès du cabinet de la présidence polonaise, Jan Jozef Kasprzyk, ministre des Anciens Combattants polonais, et de l’amiral Jaroslaw Ziemianski, inspecteur de la Marine polonaise.
Et naturellement, en présence de la famille Unrug, et particulièrement de Christophe Unrug, maire de Montrésor, descendant du vice-amiral.

Le vice-amiral Józef Unrug, inhumé à Montrésor en 1973, est l’une des figures clés de la constitution de la Marine polonaise après le recouvrement de l’Indépendance de la Pologne en 1918. Il a été commandant en chef de la Marine polonaise de 1925 à 1939. Pendant la Seconde Guerre mondiale, après sa défense héroïque des côtes polonaises en octobre 1939 (Bataille de Hel), il est fait prisonnier avec ses hommes par les Allemands qui lui proposent de passer dans la Kriegsmarine. Ce qu’il refuse voulant rester avec ses hommes. Il est libéré en 1945.

Montrésor, puis Brest, puis la Pologne« Il est le dernier officier de haut rang de la Marine à rentrer en Pologne où il sera inhumé au côté de ses officiers dans un monument dédié à ces marins d’exception à Gdynia, indique le maire de Montrésor, Christophe Unrug. Son retour est conforme à sa volonté qui exigeait la réhabilitation pleine et entière de ses officiers torturés et assassinés au début des années cinquante par les communistes dans le cadre des purges staliniennes. Il a fallu 20 années avant que presque tous les corps soient retrouvés, identifiés et inhumés avec les honneurs et 79 ans pour que cet homme retrouve sa terre de Pologne après un exil forcé ».

Les cérémonies se poursuivront le lendemain, le 25 septembre, sur la base navale de Brest. Les deux cercueils seront transférés à bord d’un navire de la Marine polonaise pour rejoindre le port de Gdynia où auront lieu des funérailles nationales le 2 octobre, date anniversaire de la Bataille de Hel. C’est également le 100e anniversaire de la naissance de la Marine polonaise.

Source : la Nouvelle République

Guyane : Soldat réunionnais tué, son corps rapatrié à Paris

Tué accidentellement en Guyane, le corps du militaire réunionnais Alexandre Chan Ashing devrait être rapatrié vendredi matin à Paris. Une cérémonie est prévue à sa caserne. Des membres de la famille du jeune homme doivent se rentrent en Métropole.

Une semaine après le décès d’Alexandre Chan Ashing, soldat réunionnais tué par un tir accidentel en Guyane, son corps doit être rapatrié ce vendredi 29 décembre, selon des informations fournies par un membre de sa famille. Une arrivée attendue le matin à Paris.

 

  1. Source de l’article : www.linfo.re