Congo : Kinshasa organise de grandioses funérailles pour Emeneya

C’est dans les pleurs que les Kinois ont accueilli la dépouille mortelle de l’artiste King Kester Emeneya né Jean Mubiala arrivée dans la capitale congolaise samedi matin. La population de Kinshasa a accueilli dans une très vive émotion, la dépouille mortelle de l’artiste musicien King Kester Emeneya arrivée à Kinshasa ce samedi sous le coup de 7 heures 30 à bord d’un régulier d’Air France par l’aéroport international de N’djili avant d’être exposée au Palais du Peuple où des obsèques officielles sont organisées en son hommage.  Dans cet avion se trouvait également les membres de sa famille dont ses enfants résidant en Europe. A l’aéroport, le corps du patron de l’orchestre Victoria Eéleison était accueilli par les autorités de la ville de Kinshasa, dont la Ministre provinciale de l’Education et de la communication, Mme Thérèse Olenga. Plusieurs collègues de l’artiste ont aussi fait le déplacement de l’aéroport international de N’Djili. Tel est le cas d’Adolphe Dominguez et  Djuna Mumbafu, respectivement présidents des orchestres Tonya Tonya et Big One. Après la descente d’avion, l’mposant cortège du défunt composé de plusieurs dizaines de voitures officielles et autres véhicules de transport en commun a pris la direction du Palais du peuple en passant par les boulevards Lumumba et Sendwe avant de faire une escale à la Place des Artistes au Rond Point Victoire, quartier Matonge dans la commune de Kalamu où une plaque commémorative lui a été dédiée, créant ainsi des embouteillages montres et suscitant des vives émotions chez des foules innombrales qui ont envahi les abords des artères que le cortège funèbre d’Emeneya a emprunté, poussant certains d’entr’eux  à fondre en larmes, suite de l’article sur www.digitalcongo.net

 

Congo : Hommage aux victimes du crash de l’avion de la Monusco

Une cérémonie solennelle en hommage de 32 victimes du crash tragique de l’avion de la Monusco a été organisée, le samedi 9 avril, à Kinshasa.Une émouvante manifestation en hommage aux victimes du crash de l’avion de la Monusco s’est déroulée, le samedi 9 avril, à l’ex-base logistique de la Monusco, située dans le quartier GB, à Kinshasa.

Plusieurs personnalités ont assisté à cette cérémonie. C’est le cas du vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu, du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece, du président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda.

Au nom du président de la République et du Premier ministre, Adolphe Lumanu a présenté à la communauté des Nations unies, les condoléances du peuple congolais. Il a également réitéré la collaboration du gouvernement de la RDC à l’ONU pour que la paix se consolide en RDC et que le processus électoral débouche sur une parfaite réussite.

Le chef de la MONUSCO, Roger Meece, a rappelé les circonstances du crash. Pour lui, les « 32 victimes de lundi 4 avril 2011 représentaient 16 nationalités différentes, dont 9 Congolais et les passagers du vol UN 834 étaient engagés, à des degrés divers, dans le cadre de l’effort commun pour garantir la paix, la stabilité et une meilleure vie pour des millions de personnes en RDC.

Tout en pleurant la perte de tant de personnes qui ont été emportées aussi brusquement, j’honore leur mémoire et leur sacrifice, car ils travaillaient pour la cause de la paix ».

Avant d’appeler chacun des membres de la communauté onusienne de renouveler son engagement à poursuivre son travail afin d’assurer la réalisation de la paix et de l’avenir de la RDC à laquelle ils étaient manifestement engagés.

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de L’ONU en RDC et coordonnateur humanitaire des agences du système des Nations unies, Fidèle Sarassoro, a d’abord salué la présence des officiels arrivés des Etats-Unis et de l’Allemagne pour témoigner leur reconnaissance aux familles et aux collègues, affligés par cette épreuve.

Il a indiqué que plusieurs agences des Nations unies ont été frappées par cette catastrophe. Il s’agit du PNUD, de OCHA, du Programme des volontaires pour le Nations unies, du Centre de la Lutte contre les mines (UNMACC), du Bureau des Nations unies des services d’appui aux projets (UNOPS) et du PAM.

RadioOkapi.net


(CL/PKF)

Last edited: 12/04/2011 17:06:50