Congo : Kinshasa organise de grandioses funérailles pour Emeneya

C’est dans les pleurs que les Kinois ont accueilli la dépouille mortelle de l’artiste King Kester Emeneya né Jean Mubiala arrivée dans la capitale congolaise samedi matin. La population de Kinshasa a accueilli dans une très vive émotion, la dépouille mortelle de l’artiste musicien King Kester Emeneya arrivée à Kinshasa ce samedi sous le coup de 7 heures 30 à bord d’un régulier d’Air France par l’aéroport international de N’djili avant d’être exposée au Palais du Peuple où des obsèques officielles sont organisées en son hommage.  Dans cet avion se trouvait également les membres de sa famille dont ses enfants résidant en Europe. A l’aéroport, le corps du patron de l’orchestre Victoria Eéleison était accueilli par les autorités de la ville de Kinshasa, dont la Ministre provinciale de l’Education et de la communication, Mme Thérèse Olenga. Plusieurs collègues de l’artiste ont aussi fait le déplacement de l’aéroport international de N’Djili. Tel est le cas d’Adolphe Dominguez et  Djuna Mumbafu, respectivement présidents des orchestres Tonya Tonya et Big One. Après la descente d’avion, l’mposant cortège du défunt composé de plusieurs dizaines de voitures officielles et autres véhicules de transport en commun a pris la direction du Palais du peuple en passant par les boulevards Lumumba et Sendwe avant de faire une escale à la Place des Artistes au Rond Point Victoire, quartier Matonge dans la commune de Kalamu où une plaque commémorative lui a été dédiée, créant ainsi des embouteillages montres et suscitant des vives émotions chez des foules innombrales qui ont envahi les abords des artères que le cortège funèbre d’Emeneya a emprunté, poussant certains d’entr’eux  à fondre en larmes, suite de l’article sur www.digitalcongo.net

 

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.