Sint Maarten : Les pompes funèbres auraient inversé les corps lors du rapatriement à leurs familles…

 

Il est des publicités dont se passerait bien la Destination Sint Maarten / Saint Martin déjà largement impactée notamment par la récession économique et/ou l’épidémie de Chikungunya. Parallèlement, il est aussi des temps où la douleur personnelle ne peut être raisonnée et a besoin d’être hurlée sans tenir compte de quelque “intérêt supérieur”. Ces deux paramètres sont réunis dans la ”campagne” médiatique menée actuellement par une américaine dont la mère est décédée à Sint Maarten en novembre dernier. Margaret Porkka avait 82 ans et est décéd…

Lire la suite sur www.sxminfo.fr/71358/2014/01/13/sint-maarten-les-pompes-funebres-auraient-inverse-les-corps-lors-du-rapatriement-a-leurs-familles/ © Saint Martin | sxminfo.fr

Afrique : Crémation des morts en Afrique australe, la fin d’un tabou ?

Afrique Australe crémationDans la plupart des cultures en Afrique la crémation est largement considérée comme un tabou. Mais avec la pénurie de place dans les cimetières due à l’augmentation du prix des terres, elle est maintenant présenté comme une alternative à l’enterrement dans sud du continent.

Lire la suite

Chine : des experts appellent à légiférer pour encadrer le secteur funéraire

Des experts chinois ont appelé à des efforts législatifs pour standardiser les services funéraires afin d’encadrer les entreprises de pompes funèbres peu scrupuleuses qui engrangent d’énormes bénéfices sur le dos des familles de défunts.

« Une loi relative aux services funéraires doit être élaborée pour définir les conditions détaillées de la gestion des cimetières, l’exigence de licences pour les travailleurs de pompes funèbres, l’achat et l’utilisation de tombes et les sanctions contre les malversations », a indiqué Duan Pingrun, un responsable des Pompes funèbres de Guangzhou, dans la province méridionale du Guangdong. Cette année, à l’occasion de la Fête des morts, un jour férié traditionnel durant lequel les Chinois rendent hommage à leurs défunts, le très rentable secteur des services funéraires s’est de nouveau retrouvé le sujet de controverses. Beaucoup se plaignent en effet des prix excessifs pratiqués et des normes opaques du secteur. Selon M. Duan, il existe actuellement une réglementation sur la gestion des services funéraires, qui n’a toutefois pas été révisée depuis sa promulgation en 1997. Dans le cadre juridique actuel, M. Duan appelle les départements des affaires civiles, du commerce et de l’administration municipale à déployer des efforts conjoints pour enquêter et rectifier les inconduites du secteur, notamment les constructions et ventes illégales de tombes. Des statistiques du ministère des Affaires civiles montrent que plus de 5,4 millions de personnes ont visité 150 sites commémoratifs ou cimetières majeurs durant la première journée des vacances de la Fête des morts, en hausse de 25% en glissement annuel.