Côte d’Ivoire : Le crash du Mi-24 de l’armée ivoirienne survenu du fait de conditions météorologiques défavorables (Communiqué)

 ABIDJAN.NET PAR DR
LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DES ARMÉES, LE GÉNÉRAL DE CORPS D’ARMÉE LASSINA DOUMBIA

es premières conclusions de l’enquête diligentée au lendemain de l’accident d’un hélicoptère de l’Armée ivoirienne, indiquent que le crash est survenu du fait de conditions météorologiques défavorables. Les recherches ont permis de retrouver les dépouilles des membres de l’équipage constitué de trois instructeurs de nationalité étrangère et deux opérateurs de nationalité ivoirienne. Elles ont en outre permis de repêcher une des boîtes noires de l’appareil.

Un hommage militaire sera rendu aux victimes ivoiriennes de ce drame le vendredi 24 septembre 2021, à la place d’armes Général de Corps d’Armée Ouattara Thomas d’Aquin. En ce qui concerne les instructeurs de nationalité étrangère, une cérémonie sera organisée en leur honneur à la base aérienne d’Abidjan avant le rapatriement de leurs corps.

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées réitère ses condoléances aux familles des disparus.

Fait à Abidjan, le mercredi 22 septembre 2021

Le Général de Corps d’Armée LASSINA DOUMBIA,

Chef d’Etat-Major Général des Armées.

Source : Publié le mercredi 22 septembre 2021 | Abidjan.net

Canada : EbeneNews – FR Manifestations au Canada et dans le monde pour exiger justice pour les victimes du vol PS752

Image illustrative de l’article Vol Ukraine International Airlines 752
L’avion impliqué dans l’accident, photographié en octobre 2019. https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_Ukraine_International_Airlines_752

Les familles demandent aux pays qui ont perdu des citoyens dans la tragédie de rendre publiques toutes les informations qu’ils ont obtenues sur ce qui s’est passé (CBC) 

Par Stéphane Parent | french @ rcinet Publié le mardi 6 octobre 2020 à 07:32 Mis à jour le mardi 6 octobre 2020 à 11h15 

Les familles des victimes du vol détruit par deux missiles militaires iraniens dans le ciel de Téhéran le 8 janvier ont organisé des manifestations lundi dans des villes du Canada, des États-Unis, de l’Allemagne et du Royaume-Uni pour demander justice et réparation 

L’écrasement du vol d’Ukraine International Airlines peu après le décollage a tué 176 personnes à bord, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents Parmi eux, de nombreux étudiants et universitaires avaient passé la saison des fêtes avec leur famille en Iran Cet accident s’est déroulé dans un contexte particulièrement tendu entre l’Iran et les États-Unis, suite à l’assassinat par les États-Unis du général iranien Qassem Soleimani 

Au Canada, lundi, plus de deux douzaines de membres de la famille et d’amis ont convergé sur la Colline du Parlement. Ils portaient des masques noirs avec le mot «justice» 

Hamed Esmaeilion, qui a perdu son épouse Parisa Eghbalian et sa fille Reera, 9 ans, s’est exprimé au nom de l’association représentant les familles des victimes au Canada avec une liste de revendications “Les familles exigent qu’il y ait une foire et enquête approfondie sans aucune ingérence du gouvernement iranien “, a-t-il déclaré 

D’autres rassemblements ont eu lieu au même moment à Edmonton, domicile de la majorité des victimes, ainsi qu’à Toronto, Montréal, Winnipeg et Calgary 

Le Canada, qui accuse l’Iran d’avoir mis des mois à envoyer les boîtes noires en France pour téléchargement et analyse, a annoncé vendredi dernier la création de sa propre équipe d’expertise médico-légale et d’évaluation pour “recueillir, organiser et analyser toutes les informations, preuves et renseignements disponibles “concernant le vol PS752 L’ancien directeur adjoint des opérations du Service canadien du renseignement de sécurité, Jeff Yaworski, dirige cette équipe, qui comprend également des représentants de plusieurs ministères et organismes gouvernementaux

Suite et source de l’article : Par Stéphane Parent | french @ rcinet Publié le mardi 6 octobre 2020 à 07:32 Mis à jour le mardi 6 octobre 2020 à 11h15 https://news.ebene-magazine.com/ebenenews-fr-manifestations-au-canada-et-dans-le-monde-pour-exiger-justice-pour-les-victimes-du-vol-ps752/

Crash Egyptair : six mois après, où en est-on de l’enquête ?

egyptair

L’incertitude règne toujours après le crash qui a fait 66 morts le 19 mai dernier. Et les familles n’ont toujours pas pu récupérer les corps de leurs proches.

Source : Europe1.fr
L’ENQUÊTE DU 8HIl y a six mois, le 19 mai dernier, le vol MS804 d’Egyptair reliant Paris au Caire s’est crashé au large des cotes égyptiennes avec, à son bord, 66 personnes dont 15 Français. Les boîtes noires ont depuis été retrouvées mais l’enquête diligentée par l’Égypte n’est toujours pas bouclée et l’incertitude persiste toujours : accident ou attentat ? Les familles sont encore dans l’attente et n’ont toujours pas récupéré les corps de leurs proches. Pourtant, tous ont été repêchés après le crash et ont été identifiés. Et, à la mi-août, les analyses ADN menées en Egypte se sont achevées. Rien ne s’oppose donc en théorie au rapatriement des corps, sauf que les autorités égyptiennes bloquent les procédures.

Suite Europe1.fr