Corée du Nord : Une délégation américaine à Pyongyang pour rapatrier les dépouilles de soldats

Deux envoyés américains, dont un anthropologue judiciaire, sont arrivés en Corée du Nord pour préparer le rapatriement des restes de soldats américains morts pendant la guerre de Corée. C’est ce qu’a annoncé Richard Downes, directeur exécutif de la Coalition des familles de soldats disparus et prisonniers de guerre américains, lors de son interview à la Voix de l’Amérique (VOA).

Les restes seront transférés cette semaine. L’identification des dépouilles consistera en des analyses dentaires, génétiques et photographiques. Elle pourrait prendre plus d’une année. Et le royaume ermite ne demande cette fois-ci aucune contrepartie financière, contrairement au précédent rapatriement. Au début des années 1990, la Corée du Nord avait rendu 46 urnes aux Etats-Unis, mais les analyses avaient permis d’identifier au moins 75 individus différents.

Dans la foulée, les médias nord-coréens ont souligné l’importance de la mise en œuvre de la déclaration commune conclue à l’issue du sommet Pyongyang-Washington du 12 juin. En évoquant le rapatriement des corps américains, ils confirmeraient la volonté de leur pays de mener à bien l’accord bilatéral et appelleraient ainsi le gouvernement américain à faire de même.

Sources : http://rki.kbs.co.kr/french/news/news_In_detail.htm?No=60870

Corée du Nord : Des milliers de dépouilles encore à rapatrier

Corée du Nord Donald Trump s’est engagé à faire rapatrier les corps des milliers de soldats américains toujours en Corée du Nord.

topelement

Des milliers de dépouilles de soldats américains restent à rapatrier de Corée du Nord, 65 ans après la guerre de Corée (1950-53), un sombre héritage de ce conflit que Donald Trump et Kim Jong Un se sont engagés à liquider à l’issue de leur sommet à Singapour.

Le communiqué commun signé par le président américain et le dirigeant nord-coréen stipule en effet que «les Etats-Unis et la RPDC (République Populaire démocratique de Corée) s’engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés».

Selon l’association d’anciens combattants Veterans of Foreign Wars (VFW), plus de 35’000 Américains ont été tués sur la péninsule coréenne pendant la guerre de Corée, qui s’est achevée sur un armistice et non un traité de paix. Parmi eux, 7700 sont encore considérés comme portés disparus, dont 5300 en Corée du Nord.

«Le travail ne fait que commencer»

Un premier accord entre Washington et Pyongyang a permis le rapatriement de 229 lots de dépouilles entre 1990 et 2005. Mais cet accord a été suspendu lorsque les relations entre les deux pays se sont détériorées.

Dans une lettre au président américain avant le sommet, le président du VFW Keith Harman lui avait demandé à faire tout pour s’assurer que ceux qui avaient sacrifié leur vie au nom de la liberté pendant la guerre de Corée puissent finalement rentrer à la maison«.

Mardi, M. Harman a salué les efforts de M. Trump pour inscrire ce passage dans la déclaration finale du sommet, mais il a souligné que «le travail pour concrétiser cette initiative ne fait que commencer».

«Sur le chemin du retour de Singapour après une visite vraiment extraordinaire (…) On va rendre les dépouilles de nos héros à leur famille», s’est pour sa part félicité M. Trump sur Twitter.

Source : 24heures.ch 

Malaisie : Pyongyang et Kuala Lumpur négocient le rapatriement du corps de Kim Jong-nam

170329092055_k100

Le corps de Kim Jong-nam reste toujours en Malaisie, où il a été assassiné le 13 février. Kuala Lumpur était d’accord pour le remettre à la Corée du Nord, à condition que celle-ci rapatrie les neuf Malaisiens détenus sur son sol. Les deux pays ont alors lancé des négociations en ce sens. Mais elles n’ont toujours pas abouti. Les autorités malaisiennes avaient prévu qu’elles allaient en faire connaître les résultats dimanche. Cela n’a pas été le cas. Elles ont affirmé qu’une solution complète n’avait pas encore été trouvée. Le corps du demi-frère de Kim Jong-un est conservé en ce moment à l’hôpital de Kuala Lumpur. Il ne sera pas incinéré en raison du caractère sensible de l’affaire. Source : http://rki.kbs.co.kr/