Burkina Faso / Canada : Le fédéral paiera pour le rapatriement des corps

e75ba405279a8126da89c12f5553a7df

OTTAWA – Le gouvernement fédéral rapatriera «le plus rapidement possible» aux frais de l’État les dépouilles des victimes québécoises de l’attentat survenu, à Ouagadougou, au Burkina Faso, a annoncé le ministre des Affaires globales, Stéphane Dion. Il a précisé que le premier ministre Justin Trudeau avait eu l’occasion, lundi, de s’entretenir avec plusieurs proches des familles concernant le rapatriement de corps du Burkina Faso, dont ceux qui ont déploré n’avoir reçu que dimanche après-midi un appel du ministère après les attentats survenus vendredi soir. M. Dion a défendu le travail du personnel diplomatique, faisant valoir qu’il avait dû travailler à Ouagadougou dans des conditions «extrêmement difficiles». «Il faut bien comprendre, l’attentat c’est le vendredi soir, la fin des otages samedi matin, s’assurer qu’on a bien fait les identifications le samedi et des téléphones dans les heures qui suivent pour s’assurer qu’on rejoigne tout le monde avant de comprendre qui sont les membres des familles. Bien sûr qu’il faut apprendre à chaque fois», a-t-il expliqué. «Je ne peux pas rentrer dans les détails, mais je sais qu’on a fait le plus vite possible. Il y avait différentes victimes, il fallait identifier les familles et on a pu peut-être imaginer que les membres de la famille se parleraient entre eux et quand on se rend compte que ce n’est pas le cas, là on s’assure que c’est le cas. Voyez c’est le genre de situation», a précisé le ministre, amené à expliquer comment Yves Richard, le conjoint de la victime Maude Carrier, s’était résigné à contacter son député fédéral pour faire avancer le dossier.

Source et suite de l’article : http://fr.canoe.ca/

Allemagne : Scandale de passeports illégaux dans les pompes funèbres allemandes

Source article : http://www.7sur7.be

La police allemande a indiqué jeudi avoir perquisitionné dans une entreprise de pompes funèbres et 18 locaux à Berlin, soupçonnant un gang d’utiliser les passeports de défunts pour faire venir des immigrants illégaux dans l’UE.La police a confisqué une mallette remplie de passeports allemands et d’autres pays, des documents et des ordinateurs, lors de ces perquisitions qui ont mobilisé 120 personnes, a indiqué un porte-parole de la police.  Personne n’a été arrêté, a-t-il précisé. « La particularité de ce gang est son mode opératoire: les gens sont introduits en Allemagne avec les passeports de personnes décédées », a-t-il ajouté.  « Nous avons neuf cas confirmés », a-t-il dit, précisant que la plupart des immigrants illégaux venaient de Syrie. Le propriétaire de l’entreprise de pompes funèbres suspecté est d’origine syrienne.  Les passeports étaient revendus à des immigrants illégaux ayant une certaine ressemblance avec le défunt sur la photo.  « En Allemagne, les pompes funèbres proposent à la famille du défunt de régler toutes les formules administratives. La plupart du temps, les gens qui ont perdu un proche ont du mal à faire face à la situation et ils acceptent naturellement, en toute confiance, l’aide d’un professionnel », a encore indiqué le porte-parole de la police, pour tenter d’expliquer la facilité avec laquelle le gang avait pu agir.

Canada : Neuf corps laissés en plan dans un salon funéraire de Montréal

Neuf familles vivent un deuil particulièrement douloureux dans la région de Montréal. Le directeur funéraire à qui elles avaient confié la dépouille de leurs proches est disparu, sans laisser de nouvelles. La famille et les amis de Françoise Martin n’en reviennent toujours pas. Le directeur de funérailles, Patrick Fortin, a exigé 1500 $ pour prendre en charge le corps de Mme Martin, décédée le 31 mars dernier. D’après l’entente convenue, il devait l’incinérer cinq jours plus tard. Pourtant, la famille est restée sans nouvelles pendant 22 jours. «C’est incroyable comment on peut se sentir en dedans, a confié Hélène Coulombe, une amie de Françoise Martel. Et on ne peut pas s’imaginer qu’une personne peut être aussi méchante pour faire ça!» L’Office de la protection du consommateur a demandé au ministère de la Santé de révoquer le permis de directeur de funérailles de Patrick Fortin. Son permis a été révoqué le 10 avril dernier, mais il a fallu attendre sept jours après cette révocation avant que des fonctionnaires ne se rendent au salon funéraire, situé à l’Épiphanie. Ils ont trouvé neuf corps dans la morgue. Ce délai de sept jours avant l’intervention est dénoncé par la corporation des thanatologues du Québec. «Écoutez, au Québec, on est tous émus de voir des veaux maltraités. Le MAPAQ est intervenu, la SPCA, la SQ a débarqué. Là, on a des personnes qui sont mortes et pendant sept jours, personne ne s’en préoccupe. C’est intolérable!», a commenté Nathalie Samson, directrice générale de la corporation des thanatologues du Québec. La maison Magnus Poirier a finalement repris les neuf corps et a exaucé les dernières volontés des défunts. L’OPC tente de retracer les autres clients du salon qui auraient pris des arrangements préfunéraires et en a contacté une soixantaine jusqu’à maintenant.  Patrick Fortin n’en est pas à ses premières frasques. Il a été condamné depuis 2006 à 280 000 $ d’amendes parce qu’il avait omis de verser dans un compte en fidéicommis l’argent que lui avait remis ses clients pour des arrangements préfunéraires. Néanmoins, puisqu’il est thanatologue, il peut toujours travailler pour sa femme, qui a un permis et qui a aussi été condamnée pour les mêmes infractions à la loi. Source : Canoe.ca