France : Scandale dans le secteur des pompes funèbres musulmanes

Après le Halal, le Hadj, et les boutiques islamiques en ligne (comme l’affaire jahida.com), c’est au tour du secteur des pompes funèbres de connaître ses premières zones d’ombre.

Après le Halal, le Hadj, et les boutiques islamiques en ligne (comme l’affaire jahida.com [1]), c’est au tour du secteur des pompes funèbres de connaître ses premières zones d’ombre. Un secteur que l’on pensait à l’abri de certaines dérives du fait de  la particularité de l’activité et de la  gravité qu’il recouvre. Et puis, de par le sacerdoce que représente la profession, le doute à leur encontre n’était pas permis : on ne tire pas sur les ambulances selon l’adage. Et pourtant…

Immersion dans un business macabre

Comme l’a confié à Oumma.com un responsable de pompes funèbres musulmanes, ce type d’activité est réglementé par l’Etat au travers de démarches administratives particulièrement contraignantes. A titre d’exemple, pour ouvrir une agence de pompes funèbres, l’Etat exige obligatoirement une habilitation (délivrée par la préfecture) pour permettre d’exercer l’activité de directeur d’agence de pompes funèbres. Celle-ci ne sera obtenue qu’après avoir suivi une formation de niveau 6 incluant 136 heures de formation d’un montant de 2990 euros [2], et d’avoir justifié d’un casier judiciaire vierge et d’un K-Bis.

La tentation est grande donc, pour certains, d’utiliser frauduleusement l’habilitation délivrée pour un métier de niveau inférieur (moins coûteuse et moins longue) pour exercer la fonction de gérant (voire ne pas avoir d’autorisation du tout et utiliser celle d’un autre). Et ce qui ne devait rester qu’une tentation est devenue une triste réalité : des manoeuvres plus que douteuses sont ainsi savamment réfléchies pour donner l’impression de travailler dans la légalité et attirer les familles endeuillées.

Au final, ce sont elles qui sont les premières lésées (le gérant a-t-il les compétences sur le plan administratif de la fonction qu’il occupe ? Pourra-t-il réaliser les formalités inhérentes à l’activité de gérant ?), alors que la douleur de la disparition d’un proche est encore saillante. De même, et à un degré moindre, ce type de machivélisme fait également « souffrir » les concurrents honnêtes qui se voient rejoindre sur le marché par des gérants peu scrupuleux [3].

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.