Forbes Business Inside TV : L’assistance funéraire à l’épreuve de la Covid-19

Source : Forbes.fr

Créée en 1995, Anubis est une société d’assistance funéraire internationale. Elle est au service des familles lorsqu’un décès survient en France, mais aussi (et surtout) à l’étranger. Elle apporte écoute, informations, et sérénité quant aux démarches propres à l’organisation du rapatriement du corps et des obsèques, quel que soit le pays. Dominic Vernhes est le fondateur d’Anubis. Il nous explique en quoi la crise sanitaire et la fermeture des frontières (ou non) ont challengé son activité.

Qu’est-ce qui vous distingue d’une entreprise de pompes funèbres ?

Dominic Vernhes : Anubis est un prestataire B2B d’assistance funéraire internationale pour des grands comptes, ONG, services diplomatiques… Nos activités sont développées autour de l’assistance aux proches, la logistique funéraire internationale, la gestion de crises et d’événements exceptionnels. En pratique, nous n’avons pas de relation commerciale directe avec la famille du défunt, sauf cas exceptionnel où il n’y a pas d’assurance. En effet, le plus souvent, cette partie relève du domaine de l’assurance du défunt dans le cadre d’un contrat d’assistance rapatriement de corps. Les proches du défunt sont en relation avec Anubis pour une organisation de rapatriement, quel que soit le pays. Nous répondons alors aux volontés de la personne décédée, exprimées par la famille. Une proximité s’installe avec les familles endeuillées. Une organisation se met en place jusqu’au moment où l’être cher est rapatrié dans son pays d’origine.

Notre assistance funéraire est disponible sans barrière géographique ni linguistique, d’un pays à l’autre, même dans des zones réputées difficiles. Nous prenons en charge des personnes décédées qui avaient l’habitude de voyager, et dont la disparition survient de manière soudaine, que ce soit dans un cadre professionnel ou touristique. Il y a aussi les résidents permanents à l’étranger, dont le retour à la terre natale est logique. Anubis est organisée en plates-formes en France, dans les DOM (en Martinique et à Saint-Martin), avec des représentations au Canada, au Cameroun et au Vietnam. Les entreprises du funéraire de tout pays font partie intégrante de notre organisation, en composant les bases de notre réseau de prestataires. Anubis est aussi agréée agent IATA Cargo, avec des centres logistiques dans les zones aéroportuaires d’Orly, Roissy CDG et Lyon. La prévoyance funéraire et l’organisation d’obsèques pour les grands comptes sont centralisées via notre plateforme TelObsèques.

Suite de l’article sur Forbes.fr

Wallis : Dispositif exceptionnel pour le rapatriement d’un défunt à Wallis

Alors que le confinement a été prolongé jusqu’au 6 avril, quel dispositif pour le rapatriement des dépouilles mortuaires sur le fenua? Les mesures ont changé en raison de la crise sanitaire.

https://la1ere.francetvinfo.fr : Sofia Folautanoa • Publié le 21 mars 2021 à 12h24, mis à jour le 21 mars 2021 à 12h25

Mise en bière, levée du corps, cérémonie funéraire et enterrement. À la douleur de la perte d’un proche s’ajoute aussi des procédures spécifiques liées à la contagiosité du Covid-19. La préparation et le déroulement des obsèques à Wallis et Futuna s’en trouvent profondément modifiés. C’est ce qui s’est passé cet après-midi lors du rapatriement du corps d’un jeune wallisien décédé brutalement la semaine dernière en Nouvelle Calédonie. Le protocole sanitaire a été suivi à la lettre. Le reportage de Lotana Moefana et Mélodie Sione. 

France : Cérémonie d’hommage pour les six humanitaires français tués au Niger

Le cercueil de l’une des victimes de l’attaque ayant eu lieu dans la réserve de girafes de Kouré au Niger, ici à l’aéroport d’Orly, le 14 août. STEPHANE DE SAKUTIN / AP

Pour Jean Castex, l’assassinat de six humanitaires français au Niger « a tout d’une attaque terroriste »

Le premier ministre s’est exprimé, vendredi, devant les cercueils des victimes rapatriés en France. Le retour des enquêteurs envoyés au Niger par la justice française est prévu samedi.

Le Monde avec AFP Publié le 14 août 2020 à 18h42 – Mis à jour le 15 août 2020 à 05h27

« La France tout entière porte le deuil de vos enfants », a déclaré le premier ministre, Jean Castex, vendredi 14 août, lors d’une cérémonie d’hommage en présence des familles des six humanitaires français tués dimanche au Niger, devant leurs cercueils disposés dans une salle de l’aéroport d’Orly.

« Je veux avant tout exprimer la peine, la douleur, l’incompréhension, la colère de tous les Français », a dit le chef du gouvernement, rappelant que « les victimes de cet attentat étaient venues au Niger pour y faire le bien. Elles y ont rencontré le mal ».

Source et suite de l’article : www.lemonde.fr