Burundi : Burundi: les corps de l’Italien et de la Croate tués rapatriés mercredi

BUJUMBURA – Les corps du coopérant italien et de la religieuse croate tués dans la nuit de dimanche à lundi dans l’attaque d’une mission religieuse à Ngozi, dans le nord du Burundi, vont être rapatriés mercredi soir en Italie, a appris l’AFP de source diplomatique mardi soir.

Les corps du volontaire italien et de la soeur croate assassinés à Kiremba vont être rapatriés vers l’Italie. Ils vont quitter Bujumbura (…) à bord d’un vol de Brussels Airlines et arriveront à Rome jeudi, a précisé à l’AFP le consul honoraire d’Italie au Burundi, Guido Ghirini.

Le corps de Francesco Bazzani, un bénévole de l’association Ascom de Legnago, sera ensuite acheminé sur Vérone, où il avait sa famille, alors que la soeur croate, mère Lukrecija Mamic, sera inhumée dans sa communauté religieuse à Brescia, dans le nord de l’Italie, selon la même source.

Le coopérant italien et la religieuse croate ont été tués et une deuxième religieuse d’origine italienne a été blessée dans la nuit de dimanche à lundi lors de l’attaque contre la mission religieuse qui jouxte l’hôpital de Kiremba, à environ 140 km au nord de Bujumbura, près de la frontière rwandaise.

Lundi, deux jeunes hommes présentés comme les auteurs de ce double assassinat par l’administration burundaise ont été arrêtés dans une commune voisine, selon la police, qui avance la thèse du crime crapuleux.

La soeur blessée a été évacuée aujourd’hui vers l’Italie, a expliqué mardi soir le consul italien, annonçant également le départ de tous les médecins et soeurs italiens qui travaillaient à l’hôpital de Kiremba mercredi après-midi.

Il s’agit de cinq docteurs et de deux soeurs, (…), tous ont été traumatisés et veulent quitter ce pays au plus vite, a-t-il expliqué.

Les victimes travaillaient pour l’hôpital de Kiremba, financé par le diocèse de Brescia.

C’est une perte énorme pour l’hôpital, pour la commune et même pour toutes les provinces environnantes car les gens venaient se faire soigner depuis même la capitale de ce pays, a regretté l’administrateur de la commune de Kiremba, Gervais Miburo.

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.