AFGHANISTAN : Attentat de Kaboul : mort d’un cinéaste français

Le Français tué vendredi dans les attaques coordonnées de kamikazes talibans dans le centre de Kaboul était un cinéaste et réalisateur de documentaires. Séverin Blanchet, 66 ans, formait notamment des Afghans à son métier, a annoncé un responsable de l’ambassade de France qui prévoit un rapatriement de corps d’Afghanistan.

«Séverin Blanchet séjournait régulièrement depuis 2006 à Kaboul pour former des réalisateurs de documentaires dans le cadre de programmes de formation destinés aux cinéastes et réalisateurs afghans, il avait réalisé plus de 20 films avec des Afghans», a expliqué Frédéric Journes, chargé d’affaires à l’ambassade de France à Kaboul. Ces programmes entraient dans le cadre de la coopération culturelle entre les gouvernements français et afghan. Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a salué en Séverin Blanchet «un partenaire privilégié de l’action culturelle française en Afghanistan». «Nous poursuivrons avec détermination l’oeuvre qu’il avait engagée avec tant de générosité et de solidarité», a-t-il assuré.

Un Français résidant à Kaboul a assuré à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, que Séverin Blanchet avait été tué de plusieurs balles à proximité de la résidence hôtelière Park Residence, l’un des deux établissements accueillant des étrangers visés par l’attaque menée à l’aube par au moins trois kamikazes talibans.

www.leparien.fr 26.02.2010, 14h40 | Mise à jour : 15h16

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.