France Covid-19 : le lavage mortuaire et le rapatriement des corps interdits

Le lavage mortuaire et le rapatriement des personnes décédées de COVID-19, sont interdits en France. Cette décision s’inscrit dans la droite ligne des mesures préventives contre la propagation du virus.

Il est interdit aux pompes funèbres musulmanes de pratiquer le lavage mortuaire sur les personnes décédées du Coronavirus et d’organiser le rapatriement des corps vers leurs pays d’origine.

Cette interdiction est élargie à toutes les personnes, décédées du COVID-19 ou non, pendant cette période de crise. « Tout corps de défunt est potentiellement contaminant et les précautions standard doivent être appliquées lors de la manipulation de tout corps », déclare le Haut conseil de la santé publique du royaume, par rapport à la prise en charge du corps d’une personne décédée du COVID-19.

Cette interdiction a reçu un écho favorable du côté du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui précise que c’est par mesure de prudence et de prévention que les hôpitaux ont pris cette décision, qui ne vise qu’à protéger les vivants et n’est pas en contradiction avec les prescriptions de l’islam.

Les prescriptions relatives au respect de la dignité du défunt doivent être observées sans mettre la vie des autres en danger, dans un contexte d’épidémie de COVID-19.

Source : www.bladi.net

Tunisie : Attentat de Sousse, Les victimes britanniques rapatriés à partir d’aujourd’hui

Un avion de la Royal Air Force (RFA) affrété par le gouvernement de David Cameron, avec à son bord les premiers corps des victimes britanniques de l’attentat terroriste perpétré, le 26 juin 2015, à l’hôtel Riu Imperial Marhaba, est attendu aujourd’hui, à l’aéroport militaire de Brize Norton, dans l’Oxfordshire, sud-est de l’Angleterre. Ces premiers corps des victimes britanniques ont été identifiés et leur rapatriement de corps de Tunisie a été officiellement avalisé par les autorités tunisiennes. Sky News croit savoir que toute cette opération de rapatriement des personnes décédées et des blessés britanniques pourrait prendre encore plusieurs jours. A Londres, on s’attend à ce que le Royaume Uni paie le prix le plus douloureux de cet attentat de l’hôtel Imperial Marhaba, avec une trentaine de victimes. Une équipe d’agents de Scotland Yard est sur place, en Tunisie, pour examiner les corps des victimes, les identifier et organiser leur embarquement à bord de vols spéciaux de la RFA vers le Royaume Uni. Sky News rapporte aussi que tous les blessés britanniques ont déjà regagné leur pays. Certaines de ces personnes, avec des blessures graves, sont toujours gardées pour soins dans des hôpitaux à Birmingham, Oxford, Plymouth et Londres. Source : http://kapitalis.com/

Tunisie : L’Etat continuera de prendre en charge les frais de rapatriement des corps des tunisiens décédés à l’étranger

“Le ministère des affaires étrangères tunisien a démenti, dans un communiqué rendu public samedi, les informations véhiculées aujourd’hui par certains médias et faisant état « que l’Etat tunisien ne prendra plus en charge les frais de rapatriement des corps des Tunisiens décédés à l’extérieur de la patrie ».   Il a ajouté que « ces informations sont infondées et qu’aucun changement n’est intervenu sur les procédures envigueur », affirmant « la poursuite de la prise en charge par l’Etat de l’ensemble des frais de rapatriement des dépouilles des Tunisiens décédés à l’étranger et l’attachement à cet important acquis au profit de la communauté tunisienne résidant à l’étranger ».   Le ministère précise, dans ce même communiqué, que « la circulaire envoyée aux représentations diplomatiques et consulaires concernent uniquement les procédures administratives relatives aux morts-nés et aux restes mortuaires des ressortissants tunisiens enterrés à l’étranger et cela, conformément aux procédures  administratives en vigueur ».”
Read more about Tunivisions.net