Liban : Les corps de cinq Syriens découverts en décembre rapatriés en Syrie

70080_273802_large

Les corps de cinq ressortissants syriens enlevés à Maaloula en Syrie il y a plusieurs années ont été rapatriés à partir du Liban hier. Selon un communiqué publié hier par la direction générale de la Sûreté générale, « il s’agit des dépouilles de Atef Kallouma, Ghassan Chaniss, Daoud Milané et Chadi et Jihad Thaalab, tous originaires de Maaloula », une localité chrétienne au nord de Damas. « Les corps des cinq Syriens ont été découverts en décembre 2016 par la Sûreté générale libanaise dans le jurd de Ersal, lors d’une opération militaire dans la zone dans le cadre de l’affaire des militaires libanais enlevés en août 2014 à Ersal », ajoute le texte, précisant que les cinq Syriens, dont les dépouilles ont été retrouvées dans une grotte, ont été tués par « un groupe terroriste ». Le gouverneur du Rif de Damas, Ala’ Ibrahim, a confirmé le rapatriement, dans des propos rapportés par l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). « Nous avons récupéré, avec la coopération des autorités libanaises, les corps de martyrs (syriens) ayant été tués il y a plusieurs années par des organisations terroristes. Ces corps ont été remis à leurs proches afin qu’ils soient enterrés dans leur village natal de Maaloula », a dit le gouverneur. Source et suite de l’article : https://www.lorientlejour.com/

Grande Bretagne : Le CICR rapatrie la dépouille d’un médecin britannique mort en Syrie

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a rendu samedi le corps d’un médecin britannique mort en détention en Syie à l’ambassade britannique de Beyrouth. Le Dr Abbas Khan est mort récemment en détention, selon le CICR, qui précise que la famille du médecin et les autorités syriennes et britanniques ont demandé l’assistance du CICR pour transporter le corps afin d’assurer son retour rapide au Royaume-Uni. Deux jours avant le rapatriement du corps, les autorités syriennes ont demandé au CICR d’être présent pendant l’autopsie du corps du Dr Khan. L’année dernière, Abbas Khan avait quitté Londres pour une mission de deux semaines qui consistait à soigner les réfugiés syriens. Il a été arrêté par les autorités syriennes et est mort après 13 mois de détention. Le médecin, âgé de 32 ans, s’était rendu de façon clandestine dans la province d’Alep en passant par la Turquie et a été appréhendé à un poste de contrôle le 22 novembre 2012. Le gouvernement syrien affirme que le médecin britannique s’est suicidé, quelques jours seulement avant la date prévue pour le relâcher.

Source : http://french.cri.cn

Syrie : rapatriement de la journaliste tuée

Le corps de la journaliste japonaise Mika Yamamoto, tuée lundi en couvrant les affrontements entre l’armée syrienne et les rebelles à Alep, a été rapatrié samedi au Japon. « Je suis désolé, je n’arrive pas à trouver les mots », a déclaré Kazutaka Sato, son collègue de la petite agence de presse Japan Press, concubin et accompagnateur, au cours d’une conférence de presse improvisée à l’aéroport international de Tokyo-Narita. Mika Yamamoto, reporter vidéo de 45 ans, réalisait un reportage à Sleimane al-Halabi, un quartier de l’est d’Alep (nord de la Syrie), aux côtés d’un groupe de rebelles, lorsqu’elle a été prise dans une fusillade. Elle a reçu notamment une balle dans le cou et a succombé peu après. Son corps placé dans un cercueil a été ramené au Japon en avion d’Istanbul (Turquie). Il devait être autopsié par la police de la capitale nippone qui soupçonne un meurtre, ont affirmé des médias japonais. Suite www.lefigaro.fr