RD Congo : le corps de Mobutu Sese Seko bientôt rapatrié selon Joseph Kabila

Mobutu Sese Seko, ancien président du Zaire (RD congo)

 

La  promesse a été officiellement faite devant le parlement congolais par le président Joseph Kabila en personne. «Les dépouilles du Président Mobutu Sese Seko et de l’ancien Premier ministre Moïse Tshombe seront rapatriées en Rdc », a déclaré, le Président Joseph Kabila lors de son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, mercredi 23 octobre. Des dispositions vont être prises pour procéder à leur rapatriement. A-t-il précisé.Ce faisant, le chef de l’Etat congolais se conforme aux recommandations des concertations nationales à lui adressées en début du mois. Il y était indiqué que les sépultures de ces deux anciens dirigeants congolais inhumés l’un à Rabat au Maroc, l’autre en Algérie devraient être rapatriées au pays.  Pour rappel, Mobutu Sese Seko, l’ancien président du congo, alors Zaïre est mort le 7 septembre 1997 à Rabat, au Maroc où il était en exil après avoir été chassé du pouvoir par une vaste rébellion dirigée par Laurent-Désiré Kabila avec l’aide du Rwanda. Suite de l’article sur « lanouvelletribune.info »

 

 

RD Congo : Crash d’avion, Kabila se recueille devant la dépouille de son conseiller

Kinshasa – Le président de la RD Congo Joseph Kabila et plusieurs officiels ont rendu hommage lundi à Kinshasa à Augustin Katumba Mwanke, considéré comme l’éminence grise du chef de l’Etat et tué dimanche dans un accident d’avion à Bukavu (est), a-t-on appris auprès du parti au pouvoir. M. Kabila, très discret depuis sa réélection contestée fin novembre 2011, s’est rendu au domicile de son plus proche conseiller pour s’incliner avec la famille devant sa dépouille, rapportée par avion de Bukavu dans la matinée. Une cérémonie a aussi été organisée au siège du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, au pouvoir), sans le président Kabila, a constaté l’AFP. M. Katumba Mwanke, 48 ans, était l’un des co-fondateurs de ce parti et avait été réélu député au Katanga (sud-est) fin 2011. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies au PPRD, dont des membres du gouvernement, des élus et des militants du parti et d’autres de la Majorité présidentielle (MP), la plateforme politique qui soutient M. Kabila. La dépouille de M. Katumba Mwanke devait être ramenée par avion dans la soirée au Katanga, sa province d’origine. L’accident d’avion a fait 5 morts au total, dont les deux pilotes américains et deux paysans tués dans un ravin où le jet a fini sa course après avoir raté l’atterrissage en se posant au milieu de la piste. Le ministre de l’Intérieur Adolphe Lumanu a affirmé dimanche que l’accident était dû à une « erreur humaine ». Le ministre des Transports et des Voies de communication, Joseph Martin Kitumba, a décidé lundi du retrait de la licence d’atterrissage et de décollage des avions de Katanga Express –ainsi que de Katanga Wings, deux compagnies privées ayant le « même propriétaire »– à qui le jet appartenait, a annoncé lundi soir la Radio télévision nationale congolaise (RTNC). Cette décision fait suite à une réunion d’urgence pour déterminer les causes de l’accident, a-t-elle ajouté, avant d’annoncer qu’une commission mixte d’experts congolais et américains doit se rendre mardi dans la province du Sud-Kivu, dont Bukavu est la capitale.  L’appareil transportait une dizaine de passagers, dont certains ont été blessés: le ministre des Finances Augustin Matata Ponyo, le gouverneur du Sud-Kivu (est) Marcelin Cishambo, Antoine Ghonda, ancien « ambassadeur itinérant » de Joseph Kabila, et un député.