Forbes Business Inside TV : L’assistance funéraire à l’épreuve de la Covid-19

Source : Forbes.fr

Créée en 1995, Anubis est une société d’assistance funéraire internationale. Elle est au service des familles lorsqu’un décès survient en France, mais aussi (et surtout) à l’étranger. Elle apporte écoute, informations, et sérénité quant aux démarches propres à l’organisation du rapatriement du corps et des obsèques, quel que soit le pays. Dominic Vernhes est le fondateur d’Anubis. Il nous explique en quoi la crise sanitaire et la fermeture des frontières (ou non) ont challengé son activité.

Qu’est-ce qui vous distingue d’une entreprise de pompes funèbres ?

Dominic Vernhes : Anubis est un prestataire B2B d’assistance funéraire internationale pour des grands comptes, ONG, services diplomatiques… Nos activités sont développées autour de l’assistance aux proches, la logistique funéraire internationale, la gestion de crises et d’événements exceptionnels. En pratique, nous n’avons pas de relation commerciale directe avec la famille du défunt, sauf cas exceptionnel où il n’y a pas d’assurance. En effet, le plus souvent, cette partie relève du domaine de l’assurance du défunt dans le cadre d’un contrat d’assistance rapatriement de corps. Les proches du défunt sont en relation avec Anubis pour une organisation de rapatriement, quel que soit le pays. Nous répondons alors aux volontés de la personne décédée, exprimées par la famille. Une proximité s’installe avec les familles endeuillées. Une organisation se met en place jusqu’au moment où l’être cher est rapatrié dans son pays d’origine.

Notre assistance funéraire est disponible sans barrière géographique ni linguistique, d’un pays à l’autre, même dans des zones réputées difficiles. Nous prenons en charge des personnes décédées qui avaient l’habitude de voyager, et dont la disparition survient de manière soudaine, que ce soit dans un cadre professionnel ou touristique. Il y a aussi les résidents permanents à l’étranger, dont le retour à la terre natale est logique. Anubis est organisée en plates-formes en France, dans les DOM (en Martinique et à Saint-Martin), avec des représentations au Canada, au Cameroun et au Vietnam. Les entreprises du funéraire de tout pays font partie intégrante de notre organisation, en composant les bases de notre réseau de prestataires. Anubis est aussi agréée agent IATA Cargo, avec des centres logistiques dans les zones aéroportuaires d’Orly, Roissy CDG et Lyon. La prévoyance funéraire et l’organisation d’obsèques pour les grands comptes sont centralisées via notre plateforme TelObsèques.

Suite de l’article sur Forbes.fr

Sénégal :Macky Sall fait rapatrier le corps d’un commerçant Sénégalais décédé dans un incendie à Libreville

9475634-15202479

Le chef de l’Etat Macky Sall a donné des instructions pour le rapatriement du corps en Afrique d’un commerçant sénégalais qui a péri dans un incendie survenu au marché Mont-Bouët de Libreville (Gabon), dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai, a appris l’APS de source officielle, vendredi.  La dépouille d’Oumar Diagne, âgé d’environ 45 ans, est attendue dimanche à Dakar, d’où elle sera acheminée à Sinthiane Sinthiou Garba, son village natal, dans la région de Matam (nord), précise la même source.  Source et suite de l’article : www.dakaractu.com
PON/BK

Côte d’Ivoire : Le corps de Papa Wemba rapatrié jeudi à Kinshasa, selon le gouverneur

a6232d3a9e0f37763f50a9797157d580-1461670073Le corps de Papa Wemba rapatrié jeudi à Kinshasa, selon le gouverneur – © JUNIOR KANNAH – AFP

La dépouille du roi de la rumba congolaise, Papa Wemba, décédé dimanche à Abidjan sera rapatriée jeudi à Kinshasa, où des funérailles de deux jours seront organisées en fin de semaine, a rapporté mardi l’agence congolaise de presse (ACP, officielle), reçue mardi à Bruxelles. Artiste africain emblématique et haut en couleur, légende de la musique congolaise, Papa Wemba – de son vrai nom Jules Hungu Wembadio Pene Kikumba – est mort sur scène dimanche au petit matin, après s’être effondré en plein concert à Abidjan, où il participait au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua). Il était âgé de 66 ans. Une délégation composée de six personnes, dont la veuve du chanteur, Marie Rose dit maman Amazone, et le gouverneur de sa région natale de Sankuru (centre de la République démocratique du Congo), le Pr Ulungu Lukata Berthold, est arrivée en milieu de journée à Abidjan en provenance de Kinshasa pour organiser le rapatriement du corps en Afrique et les obsèques. Selon le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, André Kimbuta Yango, cité par l’ACP, la dépouille de l’artiste sera rapatriée jeudi de Côte d’Ivoire. Elle sera gardée provisoirement à la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire avant que n’interviennent les funérailles de deux jours qui seront organisées au Stade Tata Raphaël, dans la commune kinoise de Kalamu, a précisé Kimbuta en tant que président du comité d’organisation des obsèques du célèbre chanteur.

Source : www.rtbf.be