France : Le corps de la chanteuse Nora rapatrié en Algérie

Le corps de la chanteuse Nora, décédée le 1er juin dans un hôpital parisien suite à une longue maladie, a été rapatrié le 4 juin en Algérie. la chanteuse populaire algérienne a été enterrée, pour exaucer son dernier vœu, parmi les siens au cimetière de Sidi Yahia, sur les hauteurs d’Alger. Née Fatima Badji, Nora est reconnue comme la première chanteuse qui a bénéficié du statut de star par des thèmes proches à tous les Algériens en interprétant le thème de l’exil (ghorba) avec Gal elmenfi (le banni), le thème de l’amour avec Houa, houa (lui, lui) et en exploitant différents registres des folklores régionaux. Elle est la première chanteuse maghrébine à obtenir un disque d’or au début des années 1970.

Belgique : Fusillade à Bruxelles: les victimes israéliennes inhumées mardi à Tel Aviv

Source : www.lesoir.be

Miriam et Emmanuel Riva, le couple de quinquagénaires israéliens abattus samedi au Musée juif de Bruxelles, seront inhumées mardi à Tel Aviv, a annoncé lundi l’Europe Israel Press Association (EIPA). Un rapatriement de corps en Israël a été effectué dans la journée de lundi. L’Etat d’Israël a par ailleurs offert son aide à la Belgique pour l’enquête, a également indiqué l’organisation. Le parquet fédéral, qui a repris l’enquête, a pris contact avec l’ambassade israélienne pour organiser le rapatriement des corps des deux touristes dans le respect des traditions. L’EIPA a par ailleurs indiqué que le Premier ministre Elio Di Rupo avait appelé son homologue israélien Benjamin Netanyahou « afin de l’informer des détails de l’avancement de l’enquête ». Le Musée juif de Belgique, qui a ouvert un livre d’or en ligne à l’adressecondoleances@mjb-jmb.org, a en outre annoncé lundi soir qu’il n’était pas encore autorisé à rouvrir ses portes mardi, pour les besoins de l’enquête. «  La reprise du travail et le point de presse prévu sont donc annulés », a précisé le musée dans un communiqué.

France : Isère : des bijoux volés… dans un funérarium

Les cambrioleurs ont volé des bijoux sur le corps d’une défunte © Maxppp

EXCLUSIF France Bleu Isère | Dans la nuit de mercredi à jeudi, des cambrioleurs se sont introduits dans un funérarium de Rives, en Isère. Ils ont subtilisé plusieurs bijoux sur le corps d’une défunte. Mais l’histoire ne s’arrête pas là ; la nuit suivant, après le transfert du corps dans un autre funérarium, à Tullins, une autre tentative de cambriolage a eu lieu. Les gendarmes n’ont aucune piste, les proches de la défunte n’en reviennent pas. C’est une histoire à peine croyable. Un cambriolage dans un funérarium, c’est déjà très rare, mais deux intrusions dans deux funérariums différents, à 24 heures d’intervalle… C’est pourtant ce qui s’est passé cette semaine en Isère, à Rives et Tullins. Dans la nuit de mercredi à jeudi, des cambrioleurs ont réussi à s’introduire dans une chambre funéraire des pompes funèbres Pilot Bourdon. A l’intérieur, ils subtilisent les bagues et le collier sur le corps d’une défunte. Constatant le vol, les équipes de la société décident le lendemain matin d’effectuer un transfert vers un autre funérarium, cette fois à Tullins. Mais la nuit suivante, rebelote. Des cambrioleurs (les mêmes ?) fracturent de nouveau les lieux, repartant cette fois bredouille. Le choc est immense pour les proches de la défunte, dont sa nièce Sylvie Clément Millet.