TAHITI : AUTOPSIE, UN ALLER SANS RETOUR

Source : https://www.radio1.pf/autopsie-a-tahiti-un-aller-sans-retour/

Lorsque le procureur de la République impose une autopsie après un décès suspect, le corps est amené à Tahiti mais son rapatriement n’est pas pris en charge par la justice, contrairement à ce qui est pratiqué en métropole. La députée Nicole Sanquer a déposé une question écrite au ministre de la Justice.

Le 17 décembre dernier à Rangiroa, un homme de 45 ans s’effondre lors du pot de fin d’année de son entreprise. Les gendarmes doutent des explications données par les témoins, et préviennent le procureur de la République. Celui-ci prend une réquisition pour effectuer une autopsie. Le corps est alors transporté à Tahiti. L’autopsie révèlera que l’homme a été victime d’un AVC.

La famille demande le retour de la dépouille, pour pouvoir procéder à l’inhumation, et apprend que ce retour doit se faire à leur frais. Alors qu’en métropole l’aller et le retour sont payés par la Justice, en Polynésie il n’est pas pris en charge. Cette famille de Rangiroa n’a que deux possibilités  : 900 000 Fcfp pour ramener le corps en avion, ou 450 000 Fcfp pour le transport par bateau.

La députée Nicole Sanquer  a déposé une question écrite adressée à Eric Dupont-Moretti, ministre de la Justice, « sur la détresse dans laquelle se trouvent les familles qui se voient dans l’obligation de payer plusieurs milliers d’euros pour rapatrier le corps d’un membre de leur famille après un examen médico-légal. (…) Cette situation est inhumaine. À la douleur de la perte d’un être cher s’ajoute celle de se voir empêché d’inhumer un membre de sa propre famille auprès des siens. La Polynésie française étant un territoire très étendu, le rapatriement du corps est beaucoup trop cher pour ces familles. « 

Nicole Sanquer demande ainsi quelle réponse peut être apportée par le Gouvernement pour remédier à cette flagrante inégalité de traitement entre résidents Polynésiens et métropolitains.  Il est à noter que la question se pose également pour les vivants : amenés à Tahiti pour comparaître au tribunal, des personnes des îles se retrouvent parfois sans aucun moyen de rentrer chez elles.

Source : https://www.radio1.pf/autopsie-a-tahiti-un-aller-sans-retour/

RDC: le corps de l’ambassadeur italien tué dans une attaque rapatrié vers l’Italie

A Kinshasa, le président congolais Félix Tshisekedi et son épouse Denise Nyakeru Tshisekedi se sont rendus à la résidence de l’ambassadeur pour « une visite de consolation » à sa veuve et aux trois jeunes orphelines.

Mis en ligne le 23/02/2021 à 17:14 par AFP

EPA

Le corps de l’ambassadeur italien Luca Attanasio et de celui de son garde du corps Vittorio Iacovacci, tués dans une attaque dans l’est de la République démocratique du Congo, ont été rapatriés mardi vers l’Italie, à bord d’un avion militaire depuis Goma, a constaté une équipe de l’AFP.

L’avion militaire d’où ont été débarqués deux cercueils a atterri mardi à l’aéroport de Goma, la capitale du Nord-Kivu, à 13H30 (12h30 HB). Le Boeing 767 a décollé à 16H20 avec à son bord les corps des deux Italiens.

Les deux corps arrivés dans des caisses métalliques à bord de véhicules de la Mission des nations unies en RDC (Monusco), ont été placés sous un hangar avant d’être mis dans les deux cercueils enveloppés du drapeau italien.

Plus tôt, les autorités provinciales et militaires du Nord-Kivu se sont inclinées devant les dépouilles lors d’une sobre et restreinte cérémonie, a rapporté la présidence congolaise.

Source et suite de l’article : https://www.lesoir.be/

Pakistan : Le corps de l’alpiniste espagnol Sergi Mingote est transféré de K2

Le corps de l’alpiniste espagnol Sergi Mingote a été transféré ce dimanche du camp de base K2 à Skardu, au Pakistan, par hélicoptère, et sera transporté par avion à Islamabad lundi.

Le porte-parole du Pakistan Mountaineering Club, Karrar Haidri, a informé Efe que le transfert à Skardu était terminé vers 16h00 heure locale (11h00 GMT). dans un hélicoptère de l’armée pakistanaise. Le corps de l’alpiniste sera transféré à Islamabad lundi, d’où le processus de rapatriement vers l’Espagne doit commencer.

Mingote, 49 ans, est décédé samedi lors de son expédition sur le K2 Mountain (8611 mètres), le deuxième plus haut du monde, après avoir subi une chute du Camp 1 au camp de base avancé, où une équipe médicale a été envoyée en vain.

Sa mort a été déplorée par les dirigeants des partis politiques, du monde économique et des entités sociales. La municipalité de Parets del Vallès (Barcelone) a décrété samedi cinq jours de deuil officiel pour la mort de son ancien maire. Les drapeaux de la commune flottent à mi-portée et le balcon de la mairie a été habillé d’un ruban noir en signe de mémoire et de deuil pour l’alpiniste, né et élevé à Parets del Vallès.

Source et suite : Par Marseille News .net –   17 janvier 2021