3 novembre journée internationale des professionnels du funéraires

Belle initiative de ALPAR (Latin American Association of Cemeteries and Funeral Service) en collaboration avec les associations funéraires de nombreux pays pour faire du 3 novembre la journée internationale des professionnel du funéraire.

Concernant ALPAR : Association latino-américaine des cimetières et des services funéraires, est la première association qui rassemble les entreprises de l’industrie funéraire en Amérique latine, promouvant la coopération entre ses membres, offrant des services spécialisés et leur acheminant ceux fournis par d’autres entités, comme ainsi que la formation des employés des entreprises pour atteindre des niveaux maximaux d’efficacité opérationnelle et d’excellence dans la prestation de services aux familles.

RDC: rapatriement du corps d’un ancien chef d’état-major zaïrois décédé en Belgique

Agence Belga , publié le  15 octobre 2022 à 21h57 www.rtl.be

(Belga) La dépouille d’un ancien chef d’état-major des Forces armées zaïroises (FAZ), le général d’armée Sébastien Eluki Monga Aundu Tito, a été rapatriée samedi de Bruxelles, où il est décédé le 8 septembre dernier, à Kinshasa, ont indiqué des médias congolais.

Cet officier, âgé de 81 ans, avait été enrôlé dans la Force publique (l' »armée » du Congo belge du temps de la colonisation) en 1958, à l’âge de 17 ans, Il avait suivi une scolaraité à l’Ecole des pupilles (une école primaire militaire créée par le commandant de la Force publique, le général belge Emile Janssens) à Léopoldville (actuellement Kinshasa). Cette formation militaire de base lui avait permis de poursuivre ses études à l’Ecole royale militaire (ERM) à Bruxelles et d’être diplomé de la 100e promotion. De retour au Congo (rebaptisé Zaïre en 1971 par le futur maréchal Mobutu Sese Seko), il avait gravi les échelons de la hiérarchie militaire pour être promu en 1994 – trois ans avant la chute du dictateur – général d’armée. Il avait été à deux reprises chef d’état-major des FAZ et ambassadeur du Zaïre en Israël; ainsi que chef d’état-major particulier du président de la République – à l’époque le maréchal Mobutu. Il avait aussi siégé au comité central du MPR (le Mouvement populaire de la Révolution (MPR. le parti unique de l’ère mobutiste). Le général Eliki Monga était décédé le 8 septembre dernier à l’hôpital Jules Bordet à Bruxelles, des suites d’un cancer, selon l’agence congolaise de presse (ACP, officielle).. Une oraison funèbre, avec les honneurs militaires, sera prononcée dimanche dans l’enceinte de l’hôpital du cinquantenaire à Kinshasa, suivie de la levée du corps pour l’inhumation au cimetière Nécropole Entre Ciel et Terre de la Nsele (ETEC), dans la banlieue de la capitale congolaise, selon le média en ligne scoopprdc.net. (Belga)

Corée : Séoul rapatrie 88 corps de soldats chinois décédés pendant la guerre de Corée

Par Gaël Bakrou  16-09-2022

Plusieurs dizaines d’années se sont écoulées depuis la fin de la guerre de Corée, à laquelle la Chine a pris part. Ce vendredi 16 septembre 2022, la Corée du Sud a rapatrié les corps de 88 soldats chinois qui sont morts lors des affrontements. C’est au cours d’une cérémonie à l’aéroport d’Incheon à proximité de Séoul, que plusieurs gardes d’honneur sud-coréens ont transporté des cercueils jusqu’à un avion de l’armée de l’air chinoise. C’est dans la ville de Shenyang, au nord-est de la Chine que l’appareil s’est posé, quelques heures après. A ce moment, au cours duquel des anciens combattants de la guerre de Corée étaient présents, des honneurs militaires ont été rendus aux militaires morts.

Au total 913 corps de soldats chinois rapatriés

Notons que c’est la neuvième fois qu’une opération de ce genre a lieu, suite à la signature d’un accord entre les autorités chinoises et sud-coréennes en 2014. Ainsi, ce sont au total les corps de 913 soldats chinois qui ont été rapatriés par Séoul. Cependant, il s’agit du premier rapatriement qui a eu lieu sous le président Yoon Suk-yeol, élu en mai 2022. Pour rappel, le rapatriement des corps des soldats chinois intervient dans un contexte de relations diplomatiques tendues entre la Corée du Sud et sa voisine du nord. Il y a quelques jours, Séoul s’était exprimé sur l’utilisation des armes nucléaires faite par ce dernier. A propos de cette question, la Corée du Sud avait mis en garde, le mardi 13 septembre 2022, Pyongyang contre son recours à ces dernières.

Source et suite de cet article de https://lanouvelletribune.info