France : Cérémonie d’hommage pour les six humanitaires français tués au Niger

Le cercueil de l’une des victimes de l’attaque ayant eu lieu dans la réserve de girafes de Kouré au Niger, ici à l’aéroport d’Orly, le 14 août. STEPHANE DE SAKUTIN / AP

Pour Jean Castex, l’assassinat de six humanitaires français au Niger « a tout d’une attaque terroriste »

Le premier ministre s’est exprimé, vendredi, devant les cercueils des victimes rapatriés en France. Le retour des enquêteurs envoyés au Niger par la justice française est prévu samedi.

Le Monde avec AFP Publié le 14 août 2020 à 18h42 – Mis à jour le 15 août 2020 à 05h27

« La France tout entière porte le deuil de vos enfants », a déclaré le premier ministre, Jean Castex, vendredi 14 août, lors d’une cérémonie d’hommage en présence des familles des six humanitaires français tués dimanche au Niger, devant leurs cercueils disposés dans une salle de l’aéroport d’Orly.

« Je veux avant tout exprimer la peine, la douleur, l’incompréhension, la colère de tous les Français », a dit le chef du gouvernement, rappelant que « les victimes de cet attentat étaient venues au Niger pour y faire le bien. Elles y ont rencontré le mal ».

Source et suite de l’article : www.lemonde.fr

Coronavirus : Emirates prend en charge les frais médicaux et funéraires

https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/coronavirus-emirates-prend-en-charge-les-frais-medicaux-et-funeraires-5f205bab9978e2322fe811f4

C’est l’une des nouvelles mesures prises par Emirates pour tenter de ramener et de rassurer les passagers sur ses lignes.

Emirates a annoncé il y a trois semaines jusqu’à 9.000 suppressions d’emplois sur des effectifs de 60.000 employés. L’aéroport de Dubai a été en grande partie déserté.

La compagnie basée à Dubai propose de prendre en charge le rapatriement du malade et d’un proche vers son pays d’origine, de payer les frais médicaux et d’hôpital sur place jusqu’à 150 000 euros et de garantir 100 euros par jour pendant les 14 jours de quarantaine dans un hôtel.

Jusqu’à 1 500 euros pour les frais funéraires

En cas de décès du passager, la compagnie prévoit aussi le rapatriement du corps, ainsi que les frais funéraires jusqu’à un plafond de 1 500 euros.

En revanche, la compagnie ne prend pas en charge les frais de testing.

La couverture est incluse dans le prix du billet et est valable jusqu’au 31 octobre.

A noter que la compagnie refuse d’engager son assurance si le passager n’a pas respecté une interdiction de voyage imposée par son gouvernement. Ce qui est le cas en Belgique.  Seuls les « voyages essentiels » sont autorisés par le gouvernement belge dans les pays qui se trouvent hors de la zone constituée par l’UE, la Norvège et la Suisse.

Source : https://www.lalibre.be/

Publié le 28-07-20 à 19h26 – Mis à jour le 28-07-20 à 19h26

Italie : Quelle place pour les sépultures musulmanes ?

Tous droits réservés  euronews

La pandémie de Covid-19 a jeté une lumière crue sur la question des carrés musulmans en Italie, pays durement touché par la crise sanitaire.

Pendant cette période, le rapatriement de corps a été impossible pour les ressortissants étrangers, et les places ont manqué dans les espaces dédiés des cimetières italiens.

A Bruzzano, près de Milan, de nombreux corps sont restés plus longtemps que prévu dans les chambres funéraires, à l’hôpital, voire au domicile des familles. Une situation qui n’est pas dénuée de conséquences sanitaires.

« La pandémie nous a empêchés de rapatrier nos morts », explique Boubakeur Gueddouda, président du Centre islamique de Milan-Sesto San Giovanni_. » En tant que musulmans, nous sommes obligés de procéder immédiatement à l’enterrement et nous avons rencontré de nombreuses difficultés. Mais grâce aux hommes de bonne volonté, notamment au sein des préfectures, nous avons résolu les problèmes. Il est vrai que certains corps sont restés 10 ou 15 jours à la maison »._

Le nombre de musulmans est estimé à un peu plus de 2,5 millions de personnes en Italie.

Source et lien : https://fr.euronews.com/2020/06/09/en-italie-quelle-place-pour-les-sepultures-musulmanes