Ukraine « Guerre » : un ressortissant algérien tué à Kharkiv

Source et lien : https://www.tsa-algerie.com/ 27 Févr. 2022 à 19:27

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a fait sa première victime algérienne. Un ressortissant algérien a été tué samedi 26 février à Kharkiv, la deuxième plus grande ville d’Ukraine où les forces russes continuent leur progression vers la capitale Kiev.

L’annonce de la mort du ressortissant algérien a été faite ce dimanche 27 février dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères algérien.

« Dans le cadre de son suivi continu de la situation des membres de la communauté nationale en Ukraine, le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger exprime son profond regret après le décès d’un ressortissant algérien à Kharkiv samedi 26 février », a indiqué le département de Ramtane Lamamra.

Le ministère des Affaires étrangères a ajouté que les services diplomatiques travaillent dans la « limite des moyens disponibles », pour rapatrier le corps du défunt en Algérie.

Les circonstances de la mort de cet Algérien n’ont pas été précisées. 

Vols de rapatriement

Dans la foulée, le département de Lamamra a renouvelé son appel aux Algériens résidants en Ukraine pour faire preuve de la « plus grande prudence », en leur demandant de respecter « pleinement » les directives et instructions de sécurité en vigueur, et de « rester en contact permanent » avec l’ambassade d’Algérie à Kiev et les missions diplomatiques algériennes à Varsovie et Bucarest pour ceux qui ont traversé les frontières ukrainiennes vers la Pologne et la Roumanie.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger réaffirme la « volonté des autorités algériennes de travailler, dans ces circonstances difficiles, à l’organisation des rapatriements vers l’Algérie et appelle tous les citoyens concernés à contacter les ambassades d’Algérie à Varsovie et à Bucarest via les numéros de téléphone ci-joints et adresses mail. ».

Samedi, le ministère des Affaires étrangères a démenti des rumeurs qui ont circulé sur la mort de deux étudiantes algériennes en Ukraine. De nombreux Algériens résidant en Ukraine ont quitté ce pays pour se rendre en Pologne qui a accueilli plus de 100.000 réfugiés en provenance de l’Ukraine depuis le début de la guerre dans ce pays, jeudi 24 février.

France : 209 ANS APRÈS SA MORT, LE GÉNÉRAL GUDIN, PROCHE DE NAPOLÉON, VA ÊTRE ENTERRÉ AUX INVALIDES

BFMTV Nina JackowskiLe 02/12/2021 à 8:46

Des volontaires en costumes de soldats de l’époque napoléonienne devant le cercueil contenant les restes du général Charles Étienne Gudin de la Sablonnière lors d’une céremonie à l’aéroport du Bourget le 13 juillet 2021 – Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

La dépouille du général Gudin va être transférée ce jeudi matin aux Invalides. Il a fallu attendre l’été 2019 pour retrouver son corps en Russie, puis deux ans pour que le pays consente à son rapatriement en France.

Une date symbolique. La dépouille du général Gudin va être transférée ce jeudi matin aux Invalides. Il y a plus de deux siècles, le 2 décembre 1804 marquait le sacre du général Napoléon comme Empereur à Notre-Dame de Paris. Un an plus tard se déroulait la bataille d’Austerlitz.

Charles-Etienne Gudin, mort au combat lors de la campagne de Russie, a tenu tête aux Prussiens lors de la bataille d’Auerstaedt (1806). Il a fallu attendre l’été 2019 pour retrouver son corps à Smolensk, à l’ouest de Moscou, lors de fouilles menées par l’ancien légionnaire Pierre Malinowski.

Deux ans ont été nécessaires pour négocier avec la Russie afin de rapatrier sa dépouille. La sénatrice LR des Français de l’étranger Joëlle Garriaud-Malyam est soulagée que l’hommage puisse être rendu à ce « proche méconnu » du général

Source et suite : BFMTV

France : Darmanin « l’État prendra à sa charge l’inhumation des migrants victimes du naufrage en Manche »

Mis en ligne le 30/11/2021 à 17:00

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce mardi 30 novembre sur Twitter que l’État prendrait à sa charge l’inhumation des 27 migrants décédés lors du naufrage en Manche de leur embarcation à destination du Royaume-Uni mercredi dernier.

Coopération avec les communes

L’État « travaillera avec les communes qui acceptent d’accueillir les défunts », a ajouté le ministre de l’Intérieur, en précisant qu’il s’agissait d’une demande du président Emmanuel Macron.

Aucun rapatriement de corps 

La France ne prendra pas en charge d’éventuels rapatriements de corps si les familles en font la demande, selon les précisions fournies par l’entourage de Gérald Darmanin, soulignant que les pays d’origine peuvent le faire.

Ce drame, le plus meurtrier survenu en Manche, a relancé les tensions entre la France et le Royaume-Uni au sujet de la lutte contre les traversées du Channel par des immigrés clandestins, qui se sont développées depuis 2018.

Source et suite : lunion.fr