MAROC : Suspension des vols à destination et en provenance de France

Une crise avec des sous crises, nous nous y adaptons en permanence. Nos équipes logistiques font au mieux pour gérer cette décision soudaine qui va demander à nouveau des solutions inédites. Une fois de plus courage à tous ! 

Anubis Logistics : 0183648034

Le Maroc suspend ses vols à destination et en provenance de France
https://lnkd.in/eXKe3Fy via BFMTV
Téléchargez l’application BFMTV https://lnkd.in/e572ZWQ

Maroc-Algérie : Les frontières terrestres pourront rouvrir pour rapatrier la dépouille d’un algérien

Source : https://www.yabiladi.com/articles/details/106055/maroc-algerie-frontieres-terrestres-pourront-rouvrir.html

Les autorités algériennes ont annoncé, cette semaine, avoir donné leur feu vert à leur consulat à Oujda, au Maroc, pour le rapatriement de la dépouille d’un jeune algérien décédé en janvier. Selon le journal Echorouk, le corps du jeune homme de 23 ans, pourra ainsi être transité via le poste frontière Zouj Beghal entre le Maroc et l’Algérie, fermé depuis août 1994.

Une source de la famille d’Emad Bourqba a déclaré au journal que le consulat l’a informé de la décision, annonçant que le corps du ressortissant algérien pourrait être rapatrié à tout moment, dès que l’Algérie recevra l’approbation du gouvernement marocain.

Emad Bourqba était le jeune algérien du village frontalier d’Al-Abed, dans la municipalité de Bouaihi à l’extrême ouest de Tlemcen, retrouvé mort début janvier, près de la ville marocaine d’Oujda «dans des circonstances mystérieuses». Son décès fait toujours l’objet d’une enquête, qui aurait empêché jusque-là le rapatriement de sa dépouille demandée par sa famille.

Echorouk rappelle que le poste frontière Zouj Beghal est resté fermé depuis 1994, à l’exception de certains cas, comme celui d’autoriser le passage du convoi humanitaire britannique en direction de Gaza, en février 2009.

France : Cérémonie d’hommage pour les six humanitaires français tués au Niger

Le cercueil de l’une des victimes de l’attaque ayant eu lieu dans la réserve de girafes de Kouré au Niger, ici à l’aéroport d’Orly, le 14 août. STEPHANE DE SAKUTIN / AP

Pour Jean Castex, l’assassinat de six humanitaires français au Niger « a tout d’une attaque terroriste »

Le premier ministre s’est exprimé, vendredi, devant les cercueils des victimes rapatriés en France. Le retour des enquêteurs envoyés au Niger par la justice française est prévu samedi.

Le Monde avec AFP Publié le 14 août 2020 à 18h42 – Mis à jour le 15 août 2020 à 05h27

« La France tout entière porte le deuil de vos enfants », a déclaré le premier ministre, Jean Castex, vendredi 14 août, lors d’une cérémonie d’hommage en présence des familles des six humanitaires français tués dimanche au Niger, devant leurs cercueils disposés dans une salle de l’aéroport d’Orly.

« Je veux avant tout exprimer la peine, la douleur, l’incompréhension, la colère de tous les Français », a dit le chef du gouvernement, rappelant que « les victimes de cet attentat étaient venues au Niger pour y faire le bien. Elles y ont rencontré le mal ».

Source et suite de l’article : www.lemonde.fr