Afrique du Sud : Rapatrier les corps de sud africains du Nigeria

L’Afrique du Sud a le feu vert pour rapatrier 54 corps de ses ressortissants morts dans l’effondrement d’un immeuble à Lagos – L’Afrique du Sud a reçu le feu vert pour rapatrier les dépouilles de 54 de ses ressortissants décédés le 12 septembre dernier dans l’effondrement d’une église au Nigeria.

D’après les informations données ce jeudi par la presse locale, le gouverneur Babatunde Fashola, de l’Etat de Lagos (sud-ouest), lieu de la tragédie, a donné son accord durant une réunion mercredi à Lagos avec l’emissaire spécial sud-africain pour un rapatriement en Afrique, Jeff Radebe,. ‘Je comprends la requête des Sud-Africains pour récupérer les corps de leurs parents, mais nous ne pouvons à ce stade gâcher le processus d’identification parce que quand nous livrons un corps, nous voulons nous assurer que chaque famille prend possession du corps de son proche. Une erreur sera impardonnable’. Nous n’avons aucune raison de vous priver du droit de récupérer ces 54 corps, vous avez ma parole, vous pouvez les prendre dès que vous serez prêts. C’est à vous de décider si vous les prenez par lots ou attendez jusqu’à ce qu’on termine le processus. Mais si vous êtes prêts, mon équipe veillera à ce que vous les preniez sans tarder’, a dit M. Fashola. Pour M. Radebe, son équipe est venue à Lagos pour accélérer le processus de rapatriement des corps car dans la culture sud-africaine, le mort doit être enterré dans un délai de quelques semaines. Mais aujourd’hui, cela fera deux mois que l’incident s’est produit. Je suis allé présenter mes condoléances au président Goodluck Jonathan il y a deux jours pour lui transmettre le message de notre président et trouver des moyens d’accélérer le processus et le rapatriement des corps des 85 (dont 81 Sud-Africains) dont quatre personnes détenant des passeports sud-africains même s’ils ne sont pas des ressortissants de notre pays’, a-t-il répondu. On rappelle que 116 personnes, dont 81 Sud-Africains, ont péri dans l’effondrement d’un immeuble de deux étages en transformation. Le gouvernement de l’Etat de Lagos assure que les travaux sur ce bâtiment, situé dans le complexe de la Synagogue dans la banlieue de Lagos, étaient réalisés sans autorisation. Le gouvernement de l’Etat a ordonné au coroner d’ouvrir une enquête sur cette tragédie.

Pana 14/11/2014 (Source www.afriquajet.com)

À propos de anubisgroup

Fondateur du groupe Anubis, j'en suis également le dirigeant depuis sa création en 1995. Anubis est devenu la référence dans le domaine du funéraire international. Lorsqu'un décès survient, nous sommes là pour vous assister ! Il ne s'agit pas d'un slogan mais d'une réalité.