Strasbourg : Le premier cimetière public musulman sera inauguré le 6 février

Face à la saturation des carrés musulmans et l’augmentation du nombre de défunts enterrés à l’étranger, la municipalité de Strasbourg a décidé d’ouvrir  sur fonds publics un cimetière musulman.

 

La loi de 1905 ne s’applique pas en Alsace-Moselle

C’est à Strasbourg, une ville de près de 300 000 habitants, que va être inauguré le 6 février 2012 le premier cimetière public musulman. Cette municipalité sera donc la première en France à créer et à gérer un cimetierre pour les musulmans. Et la laïcité ? Le droit local d’Alsace-Moselle autorise la mise en place de ce cimetierre confessionnel à gestion publique puisque la loi de 1905 sur la laïcité ne s’applique pas sur son sol. Le CRCM (Conseil Régional du Culte Musulman) et un comité de pilotage regroupant différentes associations musulmanes ont été associées à l’initiative, la création du cimetierre a donc été acceptée en juin 2010 par le conseil municipal.

Strasbourg, une ville au coeur de l’Europe, très cosmopolite avec environ 20% de sa population issue de l’immigration (principalement des maghrébins, des turcs et des africains). Cette ville est très jeune démographiquement parlant, avec environ 25% de sa population ayant moins de 20 ans et 46% ayant moins de 30 ans. Symboliquement, elle abrite la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). Soucieuse de permettre aux familles musulmanes d’enterrer leurs morts respectueusement, en suivant les règles de l’Islam, elle met en avant ce projet il y a quelques mois. L’initiative de cette ville est à saluer.

Suite de l’article sur ajib.fr